Les Châtiments

Les Châtiments, Paris, J.Hetzel. Exemplaire personnel de Victor Hugo

  • Victor Hugo

     

  • 1870
  • imprimé sur papier de Hollande, reliure plein maroquin à tête dorée, exécutée par Petit, relieur, sur laquelle est incrustée en creux une abeille en fil doré provenant de la Salle du Trône impérial de Napoléon III aux Tuileries (trône de Napoléon Ier)
  • MVHP L25
  • Paris, Maison de Victor Hugo

Sur une des premières pages du livre, Victor Hugo a écrit à l’encre un envoi sans doute destiné à Juliette Drouet, qui au moment du coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851, avait réussi à sauver la précieuse malle aux manuscrits de l’écrivain : « premier exemplaire aux pieds de ma providence. Victor Hugo. »
Les Châtiments
sont un livre de combat politique écrit en vers contre Napoléon III et le rétablissement de l’Empire. La première édition a paru en 1853 sous deux formes : une édition clandestine et une autre censurée. Ces deux éditions furent interdites en France jusqu’à la fin du Second Empire. L’édition française complète parut en octobre 1870, juste après le retour d’exil de l’écrivain et la proclamation de la nouvelle République. Cet ouvrage très précieux est aussi un témoignage de l’engagement politique au XIXe siècle qui s’exprime par un livre ou une brochure-manifeste, par conséquent par le pouvoir des mots et du Verbe.

Auteur de la notice : Marie-Laurence Marco