1871-1885

Victor Hugo, photographie de Félix Tournachon dit Nadar en 1874-1876

1871
Élu député de Paris, Hugo suit la Chambre à Bordeaux où il démissionne un mois après. Mort de son fils Charles. À la suite de ce décès, il se trouve à Bruxelles lors de la Commune, mais il en est expulsé pour avoir offert l’asile aux communards. Séjourne à Vianden puis revient à Paris où il s’installe 66, rue La Rochefoucauld. Victor Hugo va recevoir chez lui beaucoup de personnalités de la politique, de la littérature et des arts. Georges et Jeanne sont associés à tous les moments  de son existence.

1872
Sa fille Adèle qui a sombrée dans la folie est ramenée en France et placée en maison de repos. Séjourne un an à Guernesey, jusqu’en juillet 1873, où il écrit son dernier roman Quatrevingt-treize. Publication de L’Année terrible

1873
De retour à Paris, il s’installe villa Montmorency à Auteuil puis chez Juliette Drouet, 55, rue Pigalle. Reprise de Marion de Lorme à la Comédie-Française. Mort de son second fils François-Victor.

1874
Parution de Quatrevingt-treize et de Mes fils. Emménage 21 rue de Clichy

1875
Publication des premiers recueils de ses prises de ses interventions politiques, Actes et Paroles I et II.

1876
Élu sénateur, il intervient en faveur de l’amnistie des communards. Actes et paroles III.

1877
La veuve de Charles, Alice se remarie avec l’homme politique Édouard Lockroy, amis Hugo garde la tutelle de ses petits-enfants.  Parution de L’Art d’être grand-père, L’Histoire d’un crime. Reprise d’Hernani à la Comédie française, avec Sarah Bernhardt.

1878
P
ublication du poème Le Pape. Dernier séjour à Guernesey, pour se reposer à la suite d’un incident cérébral. À son retour s’installe 130, avenue d’Eylau qui sera son dernier domicile.

1879
Publication de La Pitié suprême. Reprise de Ruy Blas qui entre au répertoire de la Comédie-Française.

1880
Publication de Religions et religion et de L’Âne. Célébration du cinquantenaire d’Hernani.

1881
Fête dite du 27 février 1881, célébrant l’entrée de Victor Hugo dans sa quatre-vingtième année ; des centaines de milliers de personnes défilent sous ses fenêtres pour lui rendre hommage. Publication des Quatre Vents de l'esprit. La portion de l’avenue d’Eylau où habite le poète est rebaptisée « avenue Victor Hugo ».

1882
Publication de la pièce de théâtre Torquemada. Est réélu au Sénat.

1883
Rencontre avec Rodin, qui désire faire son buste. Le 11 mai, mort de Juliette Drouet. L’Archipel de la Manche qui servira désormais de prologue aux Travailleurs de la mer.

1884
Hugo va voir la Statue de la Liberté dans l’atelier de Bartholdi. C’est sa dernière manifestation publique.

1885
Le 22 mai, mort de Victor Hugo. Le 1er juin, funérailles nationales et inhumation au Panthéon.