1823-1831

Portrait de Victor Hugo vers 1825 par Achille Deveria,

1823
Naissance et mort de Léopold, leur premier fils. Publication de Han d'Islande. Fondation de La Muse française. Hugo se lie avec Charles Nodier dont il fréquentera le salon à l'Arsenal, à partir de l'année suivante.

1824
Publication des Nouvelles odes. Naissance de Léopoldine.

1825
Nommé chevalier de la Légion d’honneur et invité à la cérémonie du sacre à Reims qu’il célèbre dans son Ode sur le sacre de Charles X.

1826
Publication des Odes et ballades. Naissance de Charles.

1827
Publication de Cromwell. La pièce, impossible à jouer par son ampleur, devient par sa préface le véritable manifeste du romantisme dont Hugo apparaît comme le chef de file. Installé rue Notre-Dame-des-Champs, il reçoit chez lui le « Cénacle », en particulier les peintres Louis Boulanger, Achille et Eugène Devéria.

1828
Sa pièce Amy Robsart est refusée. Naissance Victor (qui se fera prénommer François-Victor à partir de 1849).

1829
Publications des Orientales, recueil de poésies qui cristallise l’imaginaire romantique et inspire de nombreux peintres, suivies du Dernier Jour d'un condamné vibrant plaidoyer contre la peine de mort. Sa nouvelle pièce Marion de Lorme est interdite.

1830
Succès d'Hernani en dépit de la légendaire "bataille" qui oppose classiques et romantiques. Trop de visiteurs affluent chez Victor Hugo qui doit quitter la rue Notre-Dame-des-Champs pour s’installer rue Jean Goujon. C’est là que naît Adèle.

1831
Publications de Notre-Dame de Paris, qui après la poésie et le théâtre consacre Hugo comme auteur romantique majeur dans le domaine du roman, ainsi que de Marion de Lorme et Les Feuilles d'automne.