Collectionnez Victor Hugo avec nous?

Et si vous collectionniez Victor Hugo avec nous ? Comment le musée achète-t-il ? Comme les 14 musées de la Ville de Paris réunis au sein de l'établissement public Paris Musées, la Maison de Victor Hugo dispose d'un budget annuel pour enrichir les collections. Chaque proposition - à titre onéreux ou gracieux - est soumise à l'avis scientifique des commissions avant d'être validée par le Maire de Paris et le conseil municipal.


Pour des occasions particulières - comme ce fut le cas en 2012, pour la " vente Hugo " - le musée peut bénéficier d'un crédit exceptionnel ou d'un supplément sur les fonds mutualisés des 14 musées de la Ville.

Pourquoi donner ?

Il peut arriver qu'une œuvre importante pour les collections dépasse le budget annuel du musée ou qu’elle apparaisse sur le marché alors que les crédits d'acquisitions sont déjà en partie engagés.
En donnant, vous permettez de constituer un fonds de réserve qui offre la possibilité au musée de réagir lorsque s'offre une telle opportunité.

Et les restaurations ?

Assurez la sauvegarde et la restauration du patrimoine est une de nos missions principales. La tâche est particulièrement importante pour le musée qui a la responsabilité d'ensemble mobiliers et décoratifs majeurs avec en particulier Hauteville House à Guernesey où les décors souffrent naturellement du vieillissement en climat insulaire.
Là aussi, programmations annuelles et opérations exceptionnelles sont mises en œuvres. Mais votre soutien permet de gagner un temps précieux.

Donner c'est aussi recevoir.

Les dons au musée peuvent faire l'objet, si vous le souhaitez, de déductions fiscales.
A votre demande un reçu fiscal vous est adressé.

Soyez hugolâtre !

Vos dons permettent - en dehors des grandes opérations médiatiques que peuvent seules se permettre les plus grandes institutions  - de mener cette politique de fonds au service de la sauvegarde du patrimoine et de l'enrichissement des collections autour de la figure et de l'œuvre de Victor Hugo.
En fondant ce musée, Paul Meurice, le premier des hugolâtres, a su rassembler autour de lui d'autre passionnés qui par leur générosité ont apporté leur pierre au projet, si modeste fut-elle. Il appelait de ses vœux de continuer à faire vivre les collections et à les accroitre.

Vous pouvez vous aussi continuer cette œuvre et partager  cette passion pour l'auteur des Misérables.