Les Misérables à la prison de Réau

26 janvier -26 avril 2016

Hors les murs

Cette exposition s’attache au roman de Victor Hugo Les Misérables. Le sens premier du mot « misérable » au 19ème siècle est celui d’une personne condamnée.


L’exposition a été conçue par un groupe d’une dizaine de personnes détenues, hommes et femmes, accompagnés par Vincent Gille, chargé d’études documentaires à la Maison de Victor Hugo.  Le groupe s’est réuni un après-midi par semaine depuis février 2015. Il a défini les thématiques et l’orientation générale, choisi les œuvres exposées, organisé le parcours de l’exposition, rédigé les éléments de signalétique (textes de salle, cartels), élaboré l’aide à la visite et il assurera la médiation de l’exposition auprès des visiteurs.

L’exposition évoque le roman par le biais de cinq thématiques : Jean Valjean, la rédemption ; Fantine, Cosette et Gavroche, L’enfance et la misère ; Cosette, Marius et Éponine, les amours ; Paris, personnage des Misérables ; La révolte et le progrès. Si le roman est placé dans le contexte de son époque, et illustré par des œuvres du 19ème siècle, chaque thématique est par ailleurs confrontée à des interrogations actuelles : la réinsertion des personnes détenues, la condition de la femme et celle de l’enfant, la question – irrésolue – des misérables d’aujourd’hui.

La centaine d’œuvres présentées (tableaux, dessins, estampes, sculptures, photographies, livres, manuscrits…), en majorité originales, proviennent des collections de la Maison de Victor Hugo, du musée Carnavalet, du musée d’Art moderne de la Ville de Paris et des collections de la ville de Montfermeil. Seront exposés  des œuvres du XIXe siècle comme des dessins de Victor Hugo, de Gustave Brion, des photographies de Nadar, d’Edmond Bacot, mais également des œuvres d’artistes contemporains (Magdalena Abakanowicz, GMB Akash, Steve Mac Curry, Ernest Pignon-Ernest, Kerry Skarbakka) et des photographies d’actualités et de reportage issues du fonds de l’Afp.

L’exposition sera ouverte à l’ensemble des personnes détenues incarcérées dans ce même établissement, à l’ensemble du personnel du CPSF (personnel de surveillance, personnel médical, personnel privé) et de la Direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP) de Paris et de la société Thémis FM. La visite de l’exposition, notamment aux autres personnes incarcérées, sera accompagnée par un ou deux commissaires qui en assureront donc aussi la médiation.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre l’établissement public Paris Musées et la maison de Victor Hugo, la Direction interrégionale des Services Pénitentiaires (DISP) et le Service Pénitentiaire de probation et d’insertion de Seine-et-Marne (SPIP) et le Centre Pénitentiaire Sud Francilien.

Hors les murs:
Centre pénitentiaire de Réau
Espace presse
Donnez votre avis