1802-1822

"Portrait de Victor Hugo enfant". Dessin de Célestin Nanteuil © Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet

Acceso rápido a los capítulos:

26.2.1802, 22 h. 30    22h. 30. Naissance à Besançon de Victor-Marie Hugo. Aucune trace de baptême; le parrainage de Lahorie et le marrainage de Mme Delelée (femme d'un aide-de-camp de Moreau) sont purement civils.    
Début avril 1802    Léopold reçoit une mutation pour Marseille, après une querelle confuse qui l'a opposé au colonel Guestard, son chef de brigade Sophie et les trois enfants le suivent à Marseille.    
2. 8.1802    Napoléon Bonaparte est proclamé Consul à vie.    
28.11.1802    Sophie Hugo quitte Marseille, laissant ses trois enfants à la garde de Léopold, et vient à Paris où elle s'installe rue Neuve-des-Petits-Champs. Le but de son voyage, désiré par son mari, est de solliciter Joseph Bonaparte et d'autres protecteurs (dont le sénateur Defermon) pour faire cesser la demi-disgrâce dont est victime Léopold depuis son affaire de Besançon avec Guestard. En fait, Sophie sollicitera mollement mais fréquentera beaucoup Lahorie, qui habite rue Gaillon tout près de chez elle, mais qui, disgracié plus encore que Léopold, ne peut que lui nuire dans ses démarches.    

1803

1803    Naissance à Paris d'Adèle Foucher, femme de Victor Hugo.    
février 1803    Léopold Hugo est muté de Marseille en Corse ; il s'installe en garnison à Bastia avec ses trois fils.    
18. 3.1803    Lettre de Léopold à Sophie : Victor fait des dents ; il appelle toujours sa mère; " il semble toujours qu'il a perdu quelque chose ".    
13. 5.1803    Léopold à Sophie " J'ai donné à Victor une promeneuse. Ce pauvre enfant ne pouvait la sentir dans les premiers jours ; il était triste et on aurait dit qu'il se plaignait d'être envoyé avec une femme qui ne parlait pas notre langue. Il s'y habitue. " La même lettre annonce le passage de Léopold avec son corps à l'île d'Elbe.    
20. 5.1803    De nouveau, état de guerre entre la France et la Grande-Bretagne.    
20. 5.1803    Lettre de Léopold : il a retardé son passage à l'île d'Elbe pour attendre sa femme; elle doit rapidement se décider à le rejoindre; il l'invite à partir au plus vite. Il arrive peu après à Porto-Ferrajo avec ses trois enfants. C'est sans doute alors qu'il fait la connaissance de Catherine Thomas et noue avec elle des relations qui deviendront fort intimes à une date incertaine dans le courant de 1803.    
5.7.1803    Léopold à son beau-frère Trébuchet : " Victor fait ses dents avec beaucoup de difficultés et ne s'acclimate pas aussi bien que ses frères ".    
18.7.1803    Léopold à Sophie : " Victor dit le nom de ses frères, beaucoup d'autres petits mots, le sien entre autres. Il fait quelques pas seul, mais avec trop de précipitation pour les continuer plus longtemps. Toujours content, je l'entends rarement crier ; c'est le meilleur enfant possible. " - Le même jour, Sophie quitte Paris : par Marseille et Livourne, elle se résigne enfin à rejoindre son mari qui la presse de revenir depuis plusieurs mois, et ses enfants qu'elle a quittés depuis sept mois.    
28.11.1803    Sophie rejoint son mari et ses enfants à l'île d'Elbe.    
11.12.1803    Lahorie est admis à faire valoir ses droits à la retraite.    
18. 12.1803    Un mois après son arrivée, Sophie s'enfuit de l'île d'Elbe et emmène avec elle ses trois fils ; elle est partie sur un coup de tête, après des discussions dont le motif reste obscur avec Léopold.    


1804

28. 1.1804    Première entrevue des conspirateurs Pichegru et Moreau.    
15. 2.1804    Arrestation de Moreau.    
15.2.1804    Les intimes de Moreau, dont Lahorie, sont recherchés par la police.    
16. 2.1804    Sophie Hugo rentre à Paris avec ses enfants, ignorant encore que Lahorie est traqué par la police.    
8.3.1804    Lettre de Léopold à Sophie : "j'ai un vers rongeur qui me mine, le désir de te posséder...".    
9. 3.1804    Arrestation de Cadoudal.    
21. 3.1804    Exécution du duc d'Enghien à Vincennes. Promulgation du Code civil.    
17.4.1804    Lettre de Léopold à Sophie. ???????    
23. 4.1804    Lettre inquiète de Léopold à Sophie: " Ne vois personne; ne cherche point de protecteur. " Il se réjouit d'apprendre, par les lettres de sa femme, " les farces du petit Victor ".     
30.4.1804    Lettre de Léopold à Sophie : "Tu sens donc comme moi les funestes effets de notre triste séparation. [...] Je pense que si la résolution de séjourner près de moi n'est pas plus ferme et pour plus de durée que la dernière fois, il vaut mieux que tu restes à Paris ou à Nantes que de sacrifier un millier d'écus à des caprices. Si au contraire tout se réunit pour te faire désirer ton retour près de moi, que tu sois bien décidée à ne pas y rester un seul moment sans moi, ma chère Sophie, reviens alors dans les bras d'un époux qui t'adore mais qui a physiquement et de coeur le plus grand besoin de toi. [...]    
mai 1804    Léopold est muté de nouveau de l'île d'Elbe en Corse, à Bastia.    
18. 5.1804    Bonaparte est proclamé empereur des Français sous le nom de Napoléon Ier. Naissance de Claude Gueux.    
10. 6.1804    Verdict du procès Moreau-Cadoudal ; Cadoudal condamné à mort, Moreau à deux ans de prison.    
14. 6.1804    Léopold Hugo est nommé Chevalier de la Légion d'honneur.    
été 1804    Sophie s'installe 24 avenue de Clichy; elle y cache Lahorie au moins quelques jours. Victor est envoyé à l'école rue du Mont-Blanc; il regarde Mlle Rose, la fille du maître d'école, quand elle met ses bas.    
2.12.1804    Sacre de Napoléon à Notre-Dame.    

1805

26. 5.1805    Napoléon est sacré roi d'Italie à Milan.    
11. 6.1805    Importante lettre de Léopold à Sophie, franche et proposant une reprise de la vie commune. A cette date, Léopold vit déjà depuis assez longtemps avec Catherine Thomas, mais n'a pas encore officialisé sa liaison et est encore prêt à y renoncer si Sophie revient à lui.    
sept. 1805    Lettre de Léopold à Sophie ; irrité par la réponse de sa femme, il lui dit vous et ne lui parle plus que de querelles d'argent.    
19.10.1805    Victoire d'Ulm.    
30.10.1805    Bataille de Caldiero. Léopold Hugo s'y distingue particulièrement.    
14.11.1805    Napoléon entre dans Vienne.    
29.11.1805    Lettre de Léopold à Sophie ; il espère la paix, et a fait une belle campagne. [...]" M. Foucher est à Milan. Je vais lui répondre et faire pour lui tout ce que mon zèle pour obliger peut me porter à faire. Tu m'as bien parlé de tes motifs pour ne plus le voir, mais tu ne les as pas détaillés de sorte que, m'étant fâché sans en connaître la raison, je fais maintenant la même chose pour me raccommoder. [...]"    
2.12.1805    Victoire d'Austerlitz.    

1806

11. 2.1806    Léopold entre dans le royaume de Naples et participe à sa conquête.    
14. 2.1806    Masséna entre dans Naples.    
11. 3.1806    Lettre de Léopold à Sophie, de Naples : cette fois, il la dissuade de venir le rejoindre.    
30. 3.1806    Promulgation du décret napoléonien qui nomme officiellement Joseph Bonaparte roi de Naples ; bien vu du nouveau souverain, Léopold espère enfin sortir grâce à lui des emplois subalternes.    
10. 4.1806, 7 heures    7 h. Naissance à Fougères de Julienne-Joséphine Gauvain, née de Julien Gauvain, tailleur, 29 ans, et de Marie Marchandet; elle s'appellera plus tard Juliette Drouet.    
9.6.1806    Lettre de Léopold à Sophie : donne des détails sur l'éruption du Vésuve en cours depuis le 31 mai. "[...] Il m'est impossible de deviner les causes qui me font rester ici plus d'un mois sans recevoir de tes nouvelles [...]".    
12. 7.1806    Napoléon crée la Confédération du Rhin.    
9. 9.1806    Lettre de Léopold à Sophie: il ne parvient pas à obtenir de l'avancement, malgré la bienveillance de Joseph à son égard, car on lui oppose ses relations avec Lahorie ; Léopold en est stupéfait (Lahorie ne lui a pas écrit depuis quatre ans et ne lui a parlé dans ses lettres que de ses intérêts particuliers), car il ignore les rapports intimes de Sophie avec ledit Lahorie.    
14.10.1806    Victoires d'Iéna et d'Auerstaedt.    
27.10.1806    Napoléon entre dans Berlin.    
21.11.1806    De Berlin, Napoléon décrète le Blocus continental.    
30.11.1806    Léopold obtient enfin d'être nommé major dans le régiment du Royal-Corse ; il entre donc au service du royaume de Naples.     
fin 1806    Léopold est chargé de réprimer la bande de Fra Diavolo; il la pourchasse et s'empare de Fra Diavolo.    


1807

9. 1.1807    Lettre de Léopold à Sophie, de Naples -, il accepte l'idée que Sophie vienne le rejoindre; il songe surtout à assurer l'avenir de ses fils et voudrait obtenir pour Abel, et peut-être aussi pour Eugène, une place à l'école militaire du royaume de Naples.    
Peu après 9. 1.1807.    Léopold est nommé commandant militaire de la province d'Avellino.    
8. 2.1807    Bataille d'Eylau. L'oncle Louis Hugo s'y distingue. Ses souvenirs inspireront un poème à son neveu.    
14. 6.1807    Victoire de Friedland.    
7. 7.1807    Traité de Tilsitt.    
sept-déc. 1807    Sophie s'installe rue de Clichy (24?, 3?, 5?) d'où elle envoie Victor à l'école de la rue du Mont-Blanc. C'est là qu'il regarde la fille du maître d'école, Mlle Rose, lorsqu'elle met ses bas.    
30.11.1807    Junot entre dans Lisbonne.    
déc. 1807    Sophie et ses fils quittent Paris pour rejoindre Léopold à Avellino (voir le récit et les souvenirs dans le VHRT et le VHRA]; à ce moment, Lahorie ne revient plus à Paris et se cache en Normandie.    

1808

janv. 1808    Sophie arrive à Naples avec ses trois fils. Il est presque impossible de reconstituer exactement le calendrier de ce séjour dans le royaume de Naples. Sophie a dû voyager à l'insu de son mari, lui écrire une fois arrivée à Naples, aller le rejoindre à Avellino ; leur désaccord s'est alors aggravé et elle est repartie pour Naples assez vite. On ne peut en dire plus que ce canevas, déjà hypothétique.    
20. 2.1808    Napoléon nomme Murat chef de l'armée d'Espagne et lieutenant-général de l'empereur en Espagne : la conquête est décidée.    
28. 2.1808    Léopold Hugo est nommé colonel du Royal-Corse.    
1. 3.1808    Sénatus-consulte organisant définitivement la noblesse impériale.    
23. 3.1808    Murat entre à Madrid.    
2. 5.1808    " Dos de Mayo " : soulèvement contre les Français à Madrid.    
3. 5.1808    " Tres de Mayo " : répression sanglante du soulèvement madrilène.    
5. 5.1808    Charles IV et Ferdinand VII cèdent, à Bayonne, leurs droits sur la couronne d'Espagne à Napoléon.    
7. 5.1808    D'Avellino, Léopold écrit à Sophie, qui doit être retournée à Naples; il la rassure sur "le mal" dont elle lui a écrit qu'elle souffrait; il constate l'échec de la tentative de rapprochement; leurs enfants ne doivent pas souffrir de leur désaccord: "Rattachons-nous à eux puisque nous nous sommes prouvé les difficultés de nous rattacher l'un à l'autre."    
23. 5.1808    Début du soulèvement de l'Espagne.    
4. 6.1808    Napoléon cède à son frère Joseph ses droits sur la couronne d'Espagne.    
3. 7.1808    Appelé par Joseph Bonaparte à le suivre dans son nouveau royaume, Léopold quitte le royaume de Naples pour l'Espagne.    
22. 7.1808    Sophie et ses trois fils doivent être encore à Naples.    
27.9. 1808    Entrevue d'Erfurt entre Napoléon et Alexandre.    
10.8.1808    Lettre de Léopold à Sophie consacrant la rupture et énonçant les règles de comportement à suivre envers les enfants: "Il faudra qu'il ignorent cette rupture et être assez prudents pour ne pas les en rendre participants par des éclats injurieux contre l'un ou l'autre. Nous nous sommes prouvé que nous ne pouvions pas vivre ensemble, mais l'intérêt de nos enfants l'ayant emporté sur la nécessité d'un acte public de séparation, tu devras les élever dans un égal respect pour moi comme pour toi [...]. C'est la dernière lettre de ton courtois et affectueux    
5.11.1808    Ce doit être vers cette date que Léopold " entrevoit " Napoléon dans des circonstances défavorables.    
5.11.1808    Napoléon arrive à Vittoria pour reconquérir l'Espagne et rencontre son frère Joseph.    
30.11.1808    Victoire de Somo-Sierra.    
4.12.1808    Capitulation de Madrid.    
6.12.1808    Le roi Joseph nomme Léopold colonel du Royal-Etranger, au service d'Espagne.    
22.12.1808    Sophie prend le chemin du retour vers Paris avec ses trois fils. [souvenirs du retour dans Victor Hugo racontépar une témpin de sa vie et Victor Hugo raconté par Adèle Hugo]    



1809

7. 2.1809    Sophie est de retour à Paris ; rue de Clichy d'abord, puis très vite 250 rue Saint-Jacques.    
8.2 à 11.4.1809    V.H. devient l'élève de M. de La Rivière.    
27.3.1809    Léopold écrit à Sophie qu'il vient de porter sa pension à 4 000 F payables d'avance par trimestres à la banque Ternaux.    
22. 4.1809    Victoire d'Eckmühl.    
4. 5.1809    Lettre du grand-père Lenormand à Sophie, il lui reproche de l'avoir laissé neuf ou dix ans sans nouvelles ; âpres discussions d'argent entre Sophie et les Trébuchet toute l'année 1809.    
13. 5.1809    Capitulation de Vienne.    
17. 5.1809    Napoléon annexe Rome.    
21/22. 5.1809    Bataille d'Essling.    
après le 4.6.1809    Sophie s'installe aux Feuillantines avec ses trois fils. Elle y cache Lahorie sous le nom de M. de Courlandais. V.H. continue à fréquenter l'école du " père Larivière ", vis-à-vis l'église Saint-Jacques du Haut-Pas ; Lahorie lui apprend à lire Tacite. Les trois fils Hugo jouent avec Victor et Adèle Foucher dans le jardin des Feuillantines.    
10. 6.1809    Pie VII excommunie Napoléon.    
2. 7.1809    Léopold envoie à Sophie 1600 F, en plus de sa pension, pour qu'elle paye ses dettes et fasse des cadeaux aux enfants.    
5/6. 7.1809    Victoire de Wagram.    
22. 7.1809    Léopold à Sophie : " Je vous ai déjà écrit différentes lettres, Sophie, et vous n'avez répondu à aucune -, si vous ne me répondez pas, je vois bien que c'est parce que j'ai assuré la régularité de votre pension et que vous ne vous trouvez pas dans le besoin d'argent. "    
28. 7.1809    Bataille indécise de Talaveyra entre Wellington et Jourdan (qui assiste militairement Joseph). Léopold Hugo s'y distingue et ses souvenirs de la journée inspireront un poème à son fils.    
20. 8.1809    Léopold est nommé maréchal de camp (= général de brigade) et gouverneur de la province d'Avila.    
déc. 1809    Léopold est nommé inspecteur général des troupes espagnoles.    
15.12.1809    Napoléon et Joséphine divorcent par sénatus-consulte.    


1810

3. 3.1810    Napoléon impose à Fouché un décret rétablissant les " prisons d'Etat " de l'Ancien Régime.    
2. 4.1810    Mariage aux Tuileries de Napoléon et de Marie-Louise.    
21. 4.1810    Naissance de Paul Foucher, beau-frère de V.H.    
14. 5.1810    Léopold annonce à Sophie l'envoi d'une lettre de change de 6000F.    
3. 6.1810    Napoléon chasse Fouché du ministère de la Police et le remplace par Savary.    
après 3.6.1810    Lahorie, dont Savary est l'ancien compagnon d'armes, rédige une longue supplique au nouveau ministre pour obtenir sa rentrée en faveur. Il ne recevra pas de réponse.    
avant le 29.12.1810    A Bellavesne, ami de Lahorie, venu s'enquérir du sort fait à la supplique de ce dernier, le ministre Savary répond par des paroles bonhommes et cordiales.    
6. 7.1810    Léopold bat l'Empecinado à Siguenza. Le roi Joseph le fera comte de Siguenza (noblesse espagnole de Joseph, non noblesse d'empire!) et gouverneur des provinces de Guadalajara, Siguenza, etc.    
9. 7.1810    Napoléon annexe la Hollande.    
2. 8.1810    Longue lettre d'affaires de Léopold à Sophie; en un an, il lui a envoyé environ 30000 F et en tient encore 18000 à sa disposition ; il lui demande d'étudier l'achat d'un domaine en France. Sophie n'en fera jamais rien.    
17. 8.1810    Abel Hugo obtient deux accessits de thème latin et de thème grec à la distribution des prix de Louis-le-Grand.    
19. 9.1810    Lettre de condoléance de Sophie à son frère Marie-Joseph : " Je prends bien part à ta douleur, mon cher ami, et quoique l'âge avancé de notre grand-père eût dû nous laisser peu d'espérance de le conserver encore longtemps, on n'est pas moins frappé de cette séparation subite et éternelle d'avec les siens ; c'est une des grandes souffrances de l'humanité et que chaque homme doit ressentir plus d'une fois dans sa vie pour les objets de ses plus tendres affections ; jusqu'à ce que lui-même fasse pleurer à son tour ceux qui restent après lui. Tâchons donc de nous soumettre à cette nécessité cruelle. "    
21. 9.1810    Léopold à Sophie : elle va avoir reçu, outre sa pension, 60 000 F pour l'achat d'un domaine ; qu'elle s'en occupe sans tarder. Et qu'elle secoure " le pauvre Concha " (voir Victor Hugo raconté par un temoin..., XI).Automne : venue de l'oncle Louis à Paris selon Victor Hugo raconté par un témoin...    
27.9.1810    Le roi Joseph visite le général dans son gouvernement; le fait comte de Siguenza et de Collogudo.    
13.12.1810    Sénatus-consulte annexant à l'empire les Villes hanséatiques et le Valais : c'est "l'empire des cent-trente départements ".    
29.12.1810    Lahorie sort de sa retraite des Feuillantines et rend visite à Savary, qui le reçoit amicalement.    
30.12.1810    Arrestation de Lahorie aux Feuillantines. Il est mis au secret le plus rigoureux, et le décret du 3 mars précédent permet de le détenir sans accusation ni jugement pour une durée indéfinie.    

1811

février 1811    Venue à Paris du marquis du Saillant, qui appartient à la Cour du roi Joseph ; il se fait auprès de Sophie le messager des instances royales pour qu'elle se rende en Espagne auprès de son époux légitime ; Joseph tient au respect des convenances dans son entourage et souffre de voir le général Hugo vivre maritalement avec Catherine Thomas. La démarche est faite à l'insu de Léopold. Sophie consentira d'autant plus facilement qu'elle ne peut plus rien pour Lahorie.    
10. 3.1811    Sophie et ses trois fils se mettent en route pour l'Espagne.    
mars-avril 1811    Sophie et ses fils sont immobilisés un mois à Bayonne en attendant l'escorte d'un convoi. Ils voient plusieurs fois le mélodrame de Pixérécourt, Les Ruines de Babylone - Premier amour de V.H. pour une adolescente de Bayonne.    
20. 3.1811    Naissance à Paris de Napoléon II (Les Chants du crépuscule, 5), aussitôt appelé le roi de Rome.    
avril 1811    (début) Lahorie est interné à Vincennes, toujours au secret.    
avril-juin 1811    Sophie et les enfants traversent l'Espagne, des Pyrénées à Madrid. Etapes par Ernani (!), Tolosa, Torquemada (!), Burgos, Valladolid, Ségovie.    
23. 4.1811    Joseph quitte Madrid pour venir assister au baptême du roi de Rome.    
juin 1811    Lahorie est libéré du secret.    
9. 6.1811    Baptême du roi de Rome à Paris.    
16. 6.1811    Sophie et les enfants, arrivent à Madrid. Installation au palais Masserano.    
17. 6.1811    Apprenant l'arrivée de sa femme, Léopold fait signifier à Sophie une requête en divorce déposée devant le tribunal de Guadalajara. Elle est communiquée à Sophie le 10 juillet 1811; Sophie demande au roi Joseph son intervention.    
11. 7.1811    Le général Lafon-Blaniac, gouverneur de Madrid, fait savoir à Sophie qu'elle doit accéder à la demande de son mari et laisser Ricardo Arroyo, procureur de Guadalajara, conduire ses fils dans une maison d'éducation : le " Collège des Nobles " (San Antonio). Abel en sortira bientôt pour entrer dans les Pages du Roi. Eugène et Victor y resteront. Sophie les a déclarés protestants pour éviter qu'ils ne servent la messe.    
18. 7.1811    Joseph est de retour à Madrid; il va s'employer à réconcilier le couple Hugo tant bien que mal.    
23. 7.1811    Lahorie est admis à recevoir des visites. Il commence à espérer de nouveau que tout s'arrangera pour lui, et qu'il pourra reprendre du service actif.    
5. 8.1811    Sous la pression du roi Joseph, Léopold écrit une lettre amicale à Sophie; il semble envisager de vivre au palais Masserano avec les siens. Les enfants sont, très provisoirement, retirés du Collège des Nobles.    
août-sept. 1811    Le général Hugo est informé de la liaison de Sophie avec Lahorie; il s'en plaint auprès du roi Joseph, s'installe avec Catherine Thomas Carrera San Geronimo à Madrid, fait renvoyer les deux cadets au Collège des Nobles avec instruction de fermer la porte à leur mère, destine l'aîné au service des pages du roi, coupe les vivres à Sophie.    
1.10.1811    Léopold est nommé chef d'état-major du maréchal Jourdan à Madrid.    

1812

janvier/février 1812?    A Madrid, Sophie reçoit, transmise par le commandant de la gendarmerie impériale, une somme d'un peu moins de 5 000 F, de la part d' " une personne qui n'aimerait pas que vous fussiez dans le besoin ", c'est-à-dire de Lahorie. (lettre du 31 décembre 1811)    
1812 ?    Premiers textes conservés de V.H. : L'Enfer sur terre, Le Château du diable.    
30. 1.1812    Lettre du roi Joseph à Léopold: " Je ne dois pas vous cacher que ma volonté est que vous ne donniez pas ici un exemple scandaleux en ne vivant pas avec Mme Hugo... Quel que soit le regret que j'aurais de vous voir éloigné de moi, je ne dois pas vous cacher que je préfère ce parti au spectacle qu'offre votre famille depuis trois mois. " - Joseph a par ailleurs délégué d'office à Sophie le traitement de majordome de Léopold (12000F). -Léopold s'incline devant la semonce royale; il gardera Abel avec lui pour en faire un officier; il rend Eugène et Victor à Sophie, sous la condition qu'elle rentrera en France au plus tôt.    
3. 3.1812    Léopold est nommé commandant de la place de Madrid: récompense pour s'être incliné devant la mercuriale de Joseph. - Le même jour, Sophie quitte Madrid avec Eugène et Victor.    
17. 3.1812    Sophie se trouve bloquée par la guérilla à Vittoria; une lettre du maréchal Victor lui dit d'attendre une nouvelle escorte pour traverser les montagnes de Biscaye ; le nom de ce maréchal frappera vivement V.H.    
avril 1812    Sophie et ses deux derniers fils sont de retour aux Feuillantines.- Ils ne vont plus à l'école chez Larivière, mais travaillent à domicile avec lui. - Libres lectures dans le cabinet du bonhomme Royol, 159 rue Saint-Jacques. - Reprise des jeux avec les enfants Foucher et un nouveau camarade, Edouard Delon. - De son côté, Sophie entre très vite en rapport avec l'abbé Lafon, conspirateur royaliste, puis avec le général Malet; elle joue un rôle dans la conspiration qui s'ourdit et où elle entraînera Lahorie.    
22.5.1812    Lahorie demande son transfert dans la "maison de santé Dubuisson", place du Trône, où se cache l'abbé Lafon (curieuse manière de donner l'adresse!) Il lui est évidemment refusé.    
19.6.1812    Lahorie demande et obtient son transfert à la prison de La Force.    
24. 6.1812    Napoléon passe le Niémen.    
18. 8.1812    Napoléon entre à Smolensk.    
24. 8.1812    De Smolensk, Napoléon refuse la réintégration de Lahorie dans les cadres de l'armée active.     
29. 8.1812    V.H. reçoit de M. La Rivière le Discours sur l'Histoire universelle de Bossuet comme prix pour la classe de quatrième,    
7. 9.1812    Victoire de la Moskowa.    
14. 9.1812    Napoléon entre dans Moscou.    
19.10.1812    Napoléon quitte Moscou ; début de la retraite de Russie.    
23.10.1812    Coup d'état manqué de Malet et Lahorie à Paris. Lahorie s'évade, connaît la brève joie de procéder à l'arrestation de Savary, puis est arrêté lui-même.    
28.10.1812    Les généraux Malet, Lahorie, Guidal et leurs complices sont traduits en conseil de guerre ; le procureur de ce conseil est le père d'Edouard Delon; il éconduit Sophie suppliante; il se fait assister, pour son réquisitoire, par Pierre Foucher qui est son prédécesseur.    
29.10.1812    Condamné à mort, Lahorie est fusillé avec Malet, Guidal et quelques autres dans la plaine de Grenelle; il sera inhumé au cimetière de Vaugirard.    
27/29 11 1812    Passage de la Bérésina.    
18.12.1812    Napoléon est de retour à Paris. La Grande Armée est réduite à l'état de fantôme.    

1813

17. 3.1813    La Prusse déclare la guerre à la France.    
mai 1813    Byron publie The Giaour.    
2. 5.1813    Victoire de Lützen.    
20/21. 5.1813    Victoire de Bautzen-Würschen.    
21. 6.1813    Victoire de Wellington à Vittoria sur Jourdan.    
24. 6.1813    Léopold est nommé premier aide de camp du roi Joseph; il n'aura pas longtemps à exercer cette fonction    
12. 8.1813    L'Autriche déclare la guerre à la France.    
27. 8.1813    Victoire de Dresde.    
11. 9.1813    Rentré en France avec les débris des armées d'Espagne, Léopold se voit signifier qu'il est versé de nouveau dans le service de France... avec le même grade de major qu'il avait en passant au service de Naples. Il se trouve provisoirement à Pau, avec Abel qui a fait avec lui la dernière campagne.    
24. 9.1813    Lettre de Sophie à Abel ; au lendemain de l'effondrement de la domination impériale sur la péninsule, elle croit toujours que la fortune espagnole de Léopold n'a été engloutie que par le gros appétit de Catherine Thomas. Les officiers rentrant en France perdent leurs promotions espagnoles: Léopold, chef de bataillon; Louis, capitaine. Demande à Abel de rentrer à Paris.    
peu après le 24 sept. 1813    Abel rentre à Paris près de Sophie et de ses frères Eugène et Victor. Léopold, toujours accompagné de Catherine Thomas, se rend à Kaiserslautern pour y attendre son affectation nouvelle.    
6/19.10.1813    Victoire des Alliés sur Napoléon à Leipzig (Völkersschlacht).    
31.12.1813    Sophie déménage; elle quitte les Feuillantines pour le 2 rue des Vieilles Thuileries (actuelle rue du Cherche-Midi, n° 40) ; elle occupe un étage et la générale Lucotte un autre étage. V.H. continue à travailler avec Larivière.    

1814

? avant 1815 ?    Plainte d'un père sur la mort de son fils (Cahiers de vers français,2).    
9. 1.1814    Le commandant Léopold Hugo est chargé de la défense de la place de Thionville.    
17. 1.1814    Début du blocus de Thionville, et de la très belle défense de Léopold.    
25. 1.1814    Napoléon commence la " Campagne de France ".    
10. 2.1814    Victoire de Champaubert, suivie en huit jours de celles de Montmirail, Vauchamps et Montereau.    
15. 2.1814    Mort de Marguerite Michaux, veuve de Joseph Hugo, à Nancy.    
30/31. 3.1814    Bataille devant Paris, capitulation de Paris et entrée de la contre révolution à Paris.    
9/10. 3. 1814    Echec de Napoléon devant Laon.    
13. 3.1814    Dernière victoire de Napoléon à Reims.    
2. 4.1814    Le Sénat proclame la déchéance de Napoléon Bonaparte, " qui n'est même pas Français " (Fontanes).    
4. 4.1814    Abdication conditionnelle de Napoléon ; début de la trahison de Marmont.    
5. 4.1814    La trahison de Marmont est consommée par Souham. Le seul général du corps Marmont que les traîtres ont tenu à l'écart est Lucotte; le jour même, il est nommé général de division et comte de l'empire par Napoléon    
6. 4.1814    Napoléon abdique sans condition. Le Sénat appelle " librement " à être roi des Français " du consentement de la nation " Louis-Stanislas-Xavier de Bourbon ("Louis XVIII"), et stipule en même temps la nécessité d'une monarchie libérale parlementaire.    
10. 4.1814    Léopold refuse de rendre Thionville à un parlementaire ennemi qui lui fait savoir les dernières nouvelles ; il ne croira à l'abdication de l'Empereur que si elle lui est notifiée par les autorités militaires françaises.    
12. 4.1814    Le comte d'Artois fait son entrée à Paris. Nomination immédiate d'un assez grand nombre de " chevaliers du Lys " à cette occasion ; parmi eux les trois fils de la générale Hugo, sans doute en reconnaissance du rôle joué par leur mère dans la conspiration Malet-Lahorie.    
14. 4.1814    Le Sénat confère la lieutenance générale du royaume à Artois. A Thionville, la garnison et le conseil de défense, Léopold Hugo en tête, adhèrent aux actes du Sénat.    
14 OU 20.4.1814    Chute de Thionville, défendue par Léopold Hugo. [date incertaine]    
15. 4.1814    Artois confirme l'intention de son auguste frère d'accepter le texte constitutionnel établissant une monarchie libérale parlementaire et voté par le Sénat et le Corps législatif. Dans le même temps, il adresse à son frère un message pour lui conseiller de ne tenir aucun compte de cet engagement.    
18. 4.1814    Lettre de Léopold au comte Roger de Damas, gouverneur pour le roi à Nancy, notifiant l'acceptation des actes du Sénat avec une exceptionnelle dignité pour l'époque (comparer avec les textes bourbeux et bourboniens d'Augereau le 16 et de Carnot le 17,et les tombereaux d'injures qu'ils déversent sur Buonaparte, métèque, aventurier et déserteur, stupide, lâche et criminel).    
20. 4.1814    Fontainebleau : adieux de Napoléon à la vieille Garde.    
22. 4.1814    Artois désigne des commissaires extraordinaires envoyés dans les" Provinces " pour vérifier le loyalisme monarchique des fonctionnaires ; sauf le vieux Kellermann, ancien officier de l'Ancien régime, il n'a guère choisi que des émigrés irréductibles.    
23. 4.1814    Talleyrand fait signer à Artois l'armistice qu'il a lui-même négocié avec les Alliés et par lequel la France se lie les mains pour toute négociation ultérieure sur ses frontières.    
24. 4.1814    " Louis le Désiré " [Louis XVIII] débarque à Calais ; il se dirige vers Paris à très petites journées en raison d'une crise de goutte.    
26. 4.1814    Lettre du maréchal Kellermann, duc de Valmy, au commandant Hugo, pour le féliciter de sa très belle défense de Thionville.    
29. 4.1814    " Louis le Désiré " [Louis XVIII] arrive à Compiègne ; il y reçoit l'hommage des maréchaux (Berthier et Ney en tête) et des corps constitués.    
2. 5.1814    " Louis le Désiré " [Louis XVIII] signe à Saint-Ouen une Déclaration rédigée par Blacas et Vitrolles. Ne considérant le texte sénatorial que comme un projet, elle promet " une constitution libérale ".    
3. 5.1814    " Louis le Désiré " [Louis XVIII] fait son entrée à Paris.    
4. 5.1814    Napoléon débarque à l'île d'Elbe.    
7. 5.1814    Lettre de Léopold à Abel ; il est justement fier de sa défense de Thionville mais s'inquiète de son avenir militaire et de celui de son fils; il a de la peine de n'avoir reçu aucune lettre d'Eugène ni de Victor.    
12. 5.1814    Mise en congé illimité d'environ 100000 soldats et mise à la demi-solde d'environ 12 000 officiers.    
15.5 ? 1814, avant le 23    Sophie, accompagnée d'Abel, se rend à Thionville, pour tenter de chasser Catherine Thomas de la vie de Léopold plus que pour rechercher une véritable réconciliation. Eugène et Victor restent à la garde des Foucher, des Lucotte et de Larivière.    
16.5.1814    Première lettre connue de V.H. à sa mère absente.    
22. 5.1814    La commission royale chargée de préparer une Charte commence ses travaux.    
26. 5.1814    La Maison militaire du Roi est rétablie.    
29. 5.1814    A Thionville, Sophie réclame de l'argent à Léopold par sommation; elle a été fort mal reçue par son mari, peu soucieux de troquer une compagne qui lui plaît contre une épouse qui ne lui plaît plus.    
30. 5.1814    Talleyrand signe le premier traité de Paris.    
31. 5.1814    Une commission est créée pour examiner les états de service des émigrés qui ont porté les armes contre la France révolutionnaire et les réintégrer dans l'armée avec leur avancement.    
4.6.1814    A Thionville, Sophie introduit une demande en séparation de corps contre Léopold, en même temps qu'elle réclame une provision de 3 000 F.    
4. 6.1814    Publication de la Charte.    
7. 6.1814    Ordonnance de Beugnot sur l'observation religieuse du dimanche.    
11. 6.1814    Léopold riposte en attaquant Sophie en divorce et articule le délit d'adultère -, Sophie se défend assez piteusement en alléguant que Lahorie était un " respectable vieillard " (il est mort à 46 ans).    
13 ? 6.1814    Sophie abandonne le combat et quitte Thionville.    
17. 6.1814    Sur instructions répétées de Léopold, Mme Martin, sa soeur, veuve Martin-Chopine, dite "Goton", fait apposer les scellés sur le logis de Sophie, rue rue des Vieilles-Thuileries. Madame Hugo est informée, par lettre anonyme, que Mme Martin a "enlevé" ses enfants et les a conduits chez elle.    
18. 6.1814    Lettre affligée de Pierre Foucher à Léopold : se préoccuper des "deux garçons livrés à Mme Martin, dont vous connaissez mieux que moi le caractère, les manières et surtout le coeur";! ne pas se déshonorer par un divorce ("que les tribunaux n'aient pas à se prononcer sur des accusations réciproques"), préférer une séparation de corps et de biens. "J'estime, mon cher général, que vos deux enfants d'ici sont mal, et extrêmement mal, sous tous les rapports, dans l'endroit où ils se trouvent maintenant [chez Mme Veuve Martin]. Il doit entrer dans vos vues, il convient qu'en attendant le retour de Mme Hugo, ils soient placés dans une bonne maison d'éducation, n'oubliez pas que vous êtes leur père."    
23. 6.1814    Sophie est de retour à Paris, avec Abel.    
25. 6.1814    Requête de Sophie auprès du tribunal de la Seine.    
5. 7.1814    Jugement du tribunal de la Seine, rendant à Sophie son domicile et ses enfants.    
14. 7.1814    Lettre de Léopold à sa soeur, veuve Martin : il a répondu à Foucher qu'il consentait à transformer sa demande en divorce en requête en séparation de corps et de biens sous conditions.    
août 1814    Les Chambres votent le rétablissement de la censure pour la presse.    
7. 8.1814    Lettre du comte Dupont, ministre de la Guerre, à Léopold Hugo pour le féliciter de nouveau pour sa belle conduite à Thionville, mais sans lui offrir aucun poste.    
12. 9.1814    Léopold voit arriver à Thionville son successeur, le général Curto. Il va venir s'installer à Paris, toujours avec Catherine Thomas.    
23. 9.1814    Talleyrand arrive à Vienne, où le Congrès ne s'ouvrira officiellement que le 1er novembre.    
21.11.1814    Léopold est reconnu maréchal de camp au service de France pour prendre rang à la date du 11 septembre 1813... et il est maintenu en non-activité.    
27.11.1814    Le maréchal de camp Léopold Hugo est créé chevalier de Saint-Louis.    
16.12.1814    Vote d'une loi qui accorde un crédit de 30 millions Pour payer les dettes contractées par les Bourbons pendant leur exil. Soult va prendre une série de mesures. pour briser l'esprit d'opposition de l'année : nouvelles mises en demi-solde, obligation pour tous les demi-solde à résider dans leur lieu de naissance, arrestation d'Exelmans, promotion de nouveaux généraux, tous choisis parmi les anciens émigrés et les Vendéens.    

1815

janv. 1815    Evénements ou orientations contradictoires : multiplication des cérémonies expiatoires officielles - acquittement d'Exelmans par le tribunal militaire de Lille - flirt de Fouché et des " libéraux " avec l'orléanisme    
Avant le 29. 9.1815    V.H. inaugure son premier Cahier de vers français.    
3. 1.1815    Alliance entre la France, l'Angleterre et l'Autriche.    
26. 1.1815    Jugement mettant Léopold en possession de tout ce qui garnissait l'appartement de Sophie.    
10. 2.1815    Fort du jugement de référé du 26 janvier, Léopold fait conduire Eugène et Victor à la pension Cordier, 41 rue Sainte-Marguerite. Ils y seront en butte à l'hostilité de Decotte, l'adjoint de Cordier, mais soutenus par l'amitié bienveillante du jeune maître d'études Félix Biscarrat.    
13. 2.1815    Dernière rencontre entre Léopold et Sophie; violences extrêmes auxquelles se livre Léopold devant témoins ; à la suite de ces violences, un nouveau référé du tribunal rendra à Sophie son logis et ses meubles.    
14. 2.1815    Léopold est nommé officier de la Légion d'honneur.    
26. 2.1815    Promenade des élèves de la pension Cordier au Champ-de-Mars: un élève remarque une inscription sur une arche du pont d'Iéna: " 1er mars 1815. Vive l'Empereur! ".    
1. 3.1815    Napoléon débarque à Golfe-Juan.    
20. 3.1815    Napoléon rentre en triomphe aux Tuileries.    
31. 3.1815    Davout, ministre de la Guerre de Napoléon, confie à Léopold Hugo la charge de défendre de nouveau Thionville. Léopold écrit à sa soeur Goton pour lui confier ses enfants et interdit qu'ils soient remis à leur mère.    
22. 4.1815    Promulgation de l' " Acte additionnel aux Constitutions de l'Empire ".    
15. 5.1815    Début d'une nouvelle rébellion royaliste en Vendée.    
3. 6.1815    En Vendée, Louis de La Rochejaquelein est battu et tué.    
9. 6.1815    Acte final clôturant les travaux du Congrès de Vienne.    
15. 6.1815    Début de la campagne de Belgique.    
18. 6.1815    Waterloo (Les Misérables. II, 1)    
20. 6.1815    La nouvelle du désastre de Waterloo est connue à Paris : la rente monte de 2 F.    
fin juin-début juillet 1    Biscarrat, Mlle Rosalie son amie, Eugène et Victor montent à la coupole de -la Sorbonne pour mieux voir les combats autour de Paris. V.H. voit aussi les jambes de Mlle Rosalie et s'indigne du beau temps - " égoïsme de la nature ".    
22. 6.1815    Napoléon abdique : la rente monte de 4,50 F. Une Commission de gouvernement est établie. présidée par Fouché.    
25. 6.1815    Louis XVIII revient en France, à Cateau-Cambrésis.    
28. 6.1815    De Cambrai, Louis XVIII lance une déclaration : il promet de pardonner aux " Français égarés ", mais il excepte du pardon les " instigateurs de cette trame ".    
29. 6.1815    Blücher arrive devant Paris.    
8. 7.1815    Louis XVIII rentre à Paris ; il vient de nommer Talleyrand premier ministre et Fouché ministre de la Police.    
9. 7.1815    Chateaubriand est fait ministre d'Etat : 24 000 F de traitement.    
11. 7.1815    A Thionville, Léopold apprend l'entrée des Alliés à Paris; - il refuse de capituler.    
15. 7.1815    Napoléon monte à bord du " Bellérophon ", confiant dans la générosité du peuple britannique et faisant appel à sa juste hospitalité.    
17. 7.1815    V.H. écrit " Vive le Roi ! " sur sa grammaire latine.    
22. 7.1815    A Thionville, Léopold arbore le drapeau blanc fleurdelisé; - il refuse de capituler.    
17. 8.1815    Chateaubriand est nommé pair de France.    
10.9.1815    Lettre de Mme veuve Martin au général Hugo et de ses fils Eugène et Victor au général, attestée par lettre du général à sa soeur du 14 octobre.    
15. 9.1815    Renvoi de Fouché.    
24. 9.1815    Renvoi de Talleyrand, que Louis XVIII remplacera par Richelieu.    
26. 9.1815    Création de la Sainte-Alliance.    
29/30. 9.1815    A Maman, pour le jour de sa fête, sainte Sophie [30 septembre] (Cahiers de vers français, I, 2).    
13.10.1815    Murat est fusillé au Pizzo.    
16.10.1815    De Thionville, Léopold recommande à Goton de ne pas se relâcher d'une sévérité nécessaire envers ses enfants.    
31.10.1815    Loi de sûreté générale, suspendant la liberté individuelle.    
9.11.1815    Loi de répression sévère sur les cris, discours et écrits séditieux.    
13.11.1815    Léopold Hugo quitte Thionville pour ne pas en remettre les clefs aux Alliés.    
20.11.1815    Deuxième Traité de Paris. Entrée des Prussiens a Thionville.    
7.12.1815 (environ)    Vive le Roi! Vive la France ! (Cahiers de vers français, 1).    
7.12.1815    Le maréchal Ney est fusillé à Paris    
fin déc. 1815    A Maman pour le jour de l'an 1816 (Cahiers de vers français, 1).    
Fin déc.1815    A Madame Lucotte pour le jour de l'an 1816 (Cahiers de vers français, 1).    

1816

début 1816    Mis de nouveau à la demi-solde, et quasi en résidence surveillée, Léopold s'établit à Blois et loue pour y habiter le Prieuré Saint-Lazare.    
janvier 1816    Loi dite d'amnistie, qui permet de bannir à perpétuité tous les membres de la famille Bonaparte et tous les Conventionnels régicides.     
avant sept. 1816    Le Déluge, poëme en trois chants.    
1816    (semaine sainte) Dernier jour du monde (Cahiers de vers français, 1).    
1816    Plusieurs pièces de Cahiers de vers français 1 et 2.    
1816    La première disgrâce de Chateaubriand inspire à V.H. (ou à Eugène?) La France en deuil.    
10. 2.1816    Achat d'une maison sise rue du Foix, à Blois, par Catherine Thomas, qui se fait appeler à présent Mme veuve d'Almeg.    
21. 3.1816    Le Printemps (Cahiers de vers français, 1).    
31. 3.1816    Lettre d'Eugène et de Victor à Léopold: premier document sur la lutte qui les oppose à Goton (Mme Martin).    
8. 5.1816    Loi abrogeant le divorce.    
12. 5.1816    Lettre d'Eugène et de Victor à Léopold : suite de la lutte.    
15.5.1816    Mort d'Anne Julie Hugo.    
Juin 1816    Côtes de Provence (pièce inaugurant Cahiers de vers français, 2).    
17. 7.1816    V.H. commence Irtamène, tragédie.    
10. 7.1816    V.H. : " Je veux être Chateaubriand ou rien. " (authenticité discutée).    
25. 8.1816    Couplés chantés dans un repas à l'occasion de la Fête du Roi (Cahiers de vers français,2).    
28. 8.1816    Commencement de la Réponse à M. Baour-Lormian (Cahiers de vers français,2).    
sept. 1816    Plusieurs pièces de Cahiers de vers français, 2 : Epigramme, La Rose, Fragmens, Acrostiche.    
4. 9.1816    Fin de la Réponse à M. Baour-Lormian.    
4.9.1816    Dernière pièce datée de Cahiers de vers français, 1 : A Madame Lucotte pour la sainte Rosalie.    
nuit du 14.9.1816    Conte (Cahiers de vers français, 2).    
27. 9.1816    A Maman pour le jour de sa fête (Cahiers de vers français, 2).    
oct. 1816    Eugène et Victor sont élèves de Louis-le-Grand en classe de philosophie-mathématiques élémentaires; ils demeurent internes à la pension Cordier.    
oct. 1816    Plusieurs pièces de Cahiers de vers français, 2: Les Originaux ou La Lanterne magique; Imitation ; Dialogue.    
4.10.1816    Les élections donnent la victoire au parti du roi contre les Ultras.    
12.10.1816    Epître.    
16.10.1816    Traduction de la première bucolique (Cahiers de vers français, 2).    
24.10.1816    Eugène et Victor demandent à Léopold de quoi s'acheter des habits et des souliers. De Cotte leur a fourni les livres de mathématiques, à l'exception de ceux de statistique, qui coûtent trop cher. [réponse le 30]    
nov. 1816    Traduction de l'épisode du premier livre des Géorgiques (Cahiers de vers français,2); Euryale et Nisus, épisode imité de Virgile (Cahiers de vers français, 2), Elégie (Cahiers de vers français,2).    
12.11.1816    Lettre importante d'Eugène et de Victor à Léopold. Le général leur offre 25 louis par an; ils acceptent si cet argent leur est remis en mains propres. Ils sauront faire des économies "avec l'aide et les conseils de maman" et s'engagent à envoyer leurs comptes. Ils prennent la défense de leur mère : "nous ne pouvons te cacher qu'il nous est extrêmement pénible de voir traiter notre mère de malheureuse, et cela dans une lettre ouverte, qui ne nous a été remise qu'après avoir été lue... Nous avons vu ta correspondance avec maman: qu'aurais-tu fait dans ces temps [...] où tu te plaisais à trouver le bonheur près d'elle [...] à la personne assez osée pour tenir pareil langage?"    
20.11.1816    Lettre de Blois du général Hugo à Mme Veuve Martin. Il a refusé de donner à ses deux fils les 600 F proposés, ceux-ci ayant mis en condition que cette pension passe par leur mère. Donne ordre de leur faire faire des chaussures; leur a envoyé un tailleur pour leur faire habit, gilet et pantalon. Signale que "Mme Trébuchet demeure rue des Petits-Augustins n° 18. Elle sera dès lors un peu moins dans les Lucotte, les Fouché, les conseils de guerre, etc." Signale une mise au point auprès de ses fils sur sa situation financière et celle de leur mère.    
déc. 1816    A Glycère (Cahiers de vers français, 2).    
3.12.1816    Eugène et Victor font le compte rendu de leur emploi du temps à Léopold. Ils demandent de pouvoir sortir avec leur frère Abel les jours de congé.    
4.12.1816    Commencement de Pollion (Cahiers de vers français, 2).    
14.12.1816    V.H. achève Irtamène, tragédie.    
25/30.12.1816    A Maman en lui envoyant Irtamène (Cahiers de vers français, 2).    
25/30.12.1816    A Madame Lucotte pour le premier janvier 1817 (Cahiers de vers français, 2).    
26.12.1816    Lettre d'Eugène et Victor à leur père. Il leur a refusé de sortir avec Abel; ils se résigneront "à passer ce jour de l'An comme les autres, c'est-à-dire depuis deux ans sans voir nos parents. Nous nous efforcerons toujours de satsifaire nos maîtres, puisque c'est le moyen de te contenter et de nous faire supporter notre situation avec moins de peine."    

1817

Janv. 1817    Abel Hugo et deux de ses amis publient un Traité du mélodrame.    
janv. 1817    Commencement de Promenade nocturne (Cahiers de vers français, 2).    
janv. 1817    A Lemierre, Le Tonneau (Cahiers de vers français 2).    
(avant le 22 ?) fév. 1817    L'Antre des Cyclopes, extrait d'une traduction inédite de l'Enéide (Cahiers de vers français, 2).    
vers 1817    S'il en est ainsi, fais en sorte...    
3. 1.1817    Achèvement de Pollion (Cahiers de vers français, 2).    
3.1. 1817    Commencement d'Aristée, épisode traduit de Virgile (Cahiers de vers français, 2).    
5. 1.1817    Léopold à Goton: " Les paiements de demi-solde commencent à devenir irréguliers ". "Ce n'est pas sans peine que je remarque que l'on ne fait point ressemeler les souliers, ce qui double la consommation qui s'en fait, et m'oblige à prendre sur mon nécessaire, pour donner du superflu à mes enfants. Ja mais on n'a vu user une paire de souliers tous les mois." Il s'inquiète de son procès avec "Mde Trébuchet".    
16. 1.1817    Achèvement d'Aristée.    
22. 2.1817    Commencement de Cacus, extrait d'une traduction inédite de l'Enéide (Cahiers de vers français, 2).    
24.2.1817    Lettre du général Hugo à sa soeur Veuve Martin : il n'a donné d'étrennes à personne parce qu'on l'a diminué de plus de 1800F; il ne donne plus à "leur mère" que 80 F par mois, mais il doit lui rester une soixantaine de milliers de francs; demande des informations sur la marche du procès et est prêt à fournir toutes les preuves.    
mars 1817    Achèvement de Promenade nocturne.    
3. 3.1817    Achèvement de Cacus.    
8. 3.1817    Commencement du Bonheur que procure l'étude dans toutes les situations de la vie (Cahiers de vers français, 3).    
16. 3.1817    Traduction de l'épode d'Horace : Quo, quo, scelesti ruitis, etc. (Cahiers de vers français, 2).    
17. 3.1817    Le Noble, traduit de la huitième satire de Juvénal (Cahiers de vers français, 2).    
25. 3.1817    Sur un athée (Cahiers de vers français, 2).    
29. 3.1817    Sur la tragédie de Germanicus (Cahiers de vers français, 2).    
30. 3.1817    Le Siècle présent (Cahiers de vers français, 2).    
1. 4.1817    Sur Desaintange récitant ses vers à Voltaire (Cahiers de vers français, 2).    
avril 1817    A Lydie, ode (Cahiers de vers français, 2).    
2. 4.1817    Le Règne de Jupiter, traduit de Virgile, Géorgiques, IV (Cahiers de vers français, 2).    
3. 4.1817    Commencement de l'ode Le Temps et les Cités (Cahiers de vers français, 2).    
5. 4.1817    Achèvement de l'ode le Temps et les cités.    
7. 4.1817    Achèvement du Bonheur que procure l'étude dans toutes les situations de la vie.    
Après le 7. 4.1817    A M. D. L. R. (Cahiers de vers français, 3).    
20/23. 4.1817    Le Vieillard du Galèse (Cahiers de vers français, 2).    
23. 4.1817    Epigramme imitée de Martial (Cahiers de vers français, 2).    
mai 1817    César passe le Rubicon (Cahiers de vers français, 2).    
pas avant mai 1817    Autre Epigramme imitée de Martial; Ode Nunc est bibendum, nunc pede libero pulsanda tellus (Cahiers de vers français, 2).    
12. 5.1817    Avec l'aide de Biscarrat, V.H. remet au secrétariat de l'Académie son manuscrit pour le concours sur le Bonheur que procure l'étude dans toutes les situations de la vie. Biscarrat quittera très peu après la pension Cordier pour tenter de mieux gagner sa vie dans son pays natal à Nantes.    
12.5.1817    Lettre au général de plainte et de mise au point concernant la tante Martin, signée d'Eugène et Victor. [datée de l'année précédente par IN et Belton]    
21. 5.1817    Lettre d'Eugène et de Victor à leur tante Goton, remarquable par sa digne et froide insolence. Ils n'ont pas reçu les 6 F qui leur reviennent et les attendent; ils demandent "de parler à Mme Dejerié pour nos chaussures et les chapeaux".    
19. 6.1817    Lettre d'Abel à Léopold, il s'occupe de ses frères et demande la permission d'apprendre à nager à Victor.    
22. 6.1817    Eugène et Victor écrivent à leur père leur décision de ne plus demander aucun argent à leur tante plutôt que de se laisser insulter par elle. Ils demandent à leur père de leur faire passer leur argent de poche par leur frère Abel. "Victor a toujours mal aux yeux."    
12. 7.1817    Léopold écrit à Goton qu' il livrera davantage ses deux enfants à eux-mêmes en leur envoyant directement 50 F par mois, tout compris (ils auront à régler leurs dettes dessus). - Le même jour, Eugène et Victor informent Léopold qu'ils sont désignés par leur professeur de philosophie à concourir au Concours général; ils demandent à nouveau leur acte de naissance nécessaire à l'inscription.    
fin juillet ou août 1817    Concours général de philosophie. Brouillon de V.H.: De Dieu. Il n'a obtenu aucune mention.    
7. 8.1817    Léopold à Goton : " Je les considère comme perdus s'ils restent plus longtemps sous la cruelle influence de leur mère. Leur conduite avec toi n'est qu'une conduite habituelle, mais celle qu'ils ont tenue envers M. de Cotte est une chose tout à fait épouvantable ! Comment ? Peu s'en est fallu qu'ils ne frappassent le chef de leur pensionnat... ". Vers le même moment, Eugène aurait aussi été souffleté par de Cotte, et Victor aurait eu une altercation avec ce dernier, qui aurait fouillé dans ses affaires pour lire son journal personnel.    
18.8.1817    Lettre d'Eugène et Victor à leur père (répondant à une lettre non retrouvée). Les 25F par mois alloués à chacun sont une somme très modique; ils demandent d'avoir la garde de leurs effets, actuellement aux mains de M. Decotte. Leur père les a invités à ne pas compter sur Polytechnique: que veut-il qu'ils fassent? Ils proposent d'entreprendre l'étude du droit et de se contenter de 1600 F par an à eux deux, au lieu des 2000 qu'il dépense pour eux : "Donne-nous en 1600, ôte-nous d'ici, et laisse nous faire comme tant d'autres jeunes gens qui n'ont pas plus de ressources que nous. Nous gagnerons tous à cette mesure; il est inutile de te représenter ses avantages, tu les sentiras facilement." La lettre est de la main d'Eugène.    
25. 8.1817    V.H. reçoit une mention d'encouragement au concours de l'Académie française pour Le Bonheur que procure l'étude....    
26. 8.1817    Abel à son père. Il est fier de son indépendance et de ne pas avoir cédé au désir de son père de le faire entrer chez M. Cordier. Il prend fermement parti pour ses frères dans l'affaire du soufflet reçu et rendu, d'autant plus qu'ils "viennent de donner aux concours des preuves signalées de leur bonne conduite et de leur talent." Qu'il lise le Journal du commerce (l'ex-Constitutionnel) du même jour : il verra qu'il est d'autres carrières que la carrière militaire et que le plus jeune de ses fils y a débuté "par un triomphe"; il s'indigne de cette injustice envers ses frères et sa mère et en rend violemment responsable Catherine Thomas. .    
26.8.1817    Le Journal de commerce, de politique et de littérature publie un commentaire ému et élogieux sur la "mention" reçue par V.H. au concours de l'Académie et cite deux vers. [J. Gaudon se demande si Abel ou l'un de ses amis n'en est pas l'auteur ou l'inspirateur.]    
29. 8.1817    Rapport de Raynouard, secrétaire perpétuel de l'Académie française, sur le concours, publié dans Le Moniteur : prix: Lebrun et Saintine, accessit : Loyson, distinction : Casimir Delavigne, encouragement : V.H. et un autre auteur, demeuré anonyme, honorable : princesse de Salm, chevalier de Langeac. Le rapport précise à propos de V.H. qu'on s'est étonné de l'âge que l'auteur du poème s'y donne. - V.H. doit recevoir peu après les félicitations de François de Neufchâteau.    
30. 8.1817    A Monsieur le comte François de Neufchâteau (Cahiers de vers français, 3).    
31. 8.1817    A Monsieur Raynouard, secrétaire perpétuel de l'Académie française (Cahiers de vers français, 3).    
29. 9.1817    A Maman, pour le jour de sa fête, Sainte Sophie (Cahiers de vers français, 3).    
oct. 1817    Destinés par leur père à l'Ecole polytechnique, Eugène et Victor passent en classe de mathématiques spéciales - physique à Louis-le-Grand, tout en restant internes à la pension Cordier.    
Octobre ou.nov. ? 1817    Prodige ou miracle (Cahiers de vers français, 2).    
7/20.10.1817    Achéménide, extrait d'une traduction inédite de l'Enéide (Cahiers de vers français, 3).    
14.10.1817    Lettre de Biscarrat aux deux frères Hugo, témoignant déjà de ménagements précautionneux pour la susceptibilité maladive d'Eugène.    
21.10.1817    A d'indulgentes lectrices (Cahiers de vers français, 3).    
27.10.1817    Sur M. D..., traducteur d'Horace, prôné quand il était ministre (Cahiers de vers français, 2).    
1.11.1817    L'Avarice et l'Envie (Cahiers de vers français, 2).    
3.11.1817    Biscarrat envoie de Nantes un poème de félicitation à V.H.    
4.11.1817    Réponse à des vers d'A .L. Blondel (Cahiers de vers français,3).    
8.11.1817    Réponse à des vers de Biscarrat (Cahiers de vers français, 3).    
11.11.1817    La France au duc d'Angoulême, grand amiral de France (Cahiers de vers français, 3).    
15.11.1817    V.H. abandonne la rédaction d'Athélie, ou les Scandinaves.    
29.11.1817    Léopold à Goton : " Je n'écris plus à Abel ; une lettre impertinente qu'il m'a écrite m'a obligé de rompre tout commerce avec lui. Je n'écris jamais que peu de lignes à ses frères parce que tous, ainsi que lui, sont décidément du parti de leur mère, et que je n'ai que des mauvais procédés à espérer pour les énormes sacrifices qu'ils me coûtent tous et qui me ruinent." ".    
fin ? 1817    Ronde des U...(dernière pièce de Cahiers de vers français, 2).    
déc. 1817    Sur Glycère.    
3.12.1817    V.H. commence A. Q. C. H. E. B. (A quelque chose hasard est bon), opéra comique.    
16.12.1817    (nuit du) Stances Au sommeil (Cahiers de vers français, 3).    

1818

1. 1.1818    V.H. achève A. Q. C. H. E. B.    
1.1. 1818    A Maman, le premier janvier 1818, en lui dédiant mon opéra-comique (Cahiers de vers français, 3).    
1-6.1.1818    Sur Annibal, tragédie de F. Didot, magnifiquement imprimée (Cahiers de vers français, 3).    
janv. 1818    Léopold Hugo publie, chez l'imprimeur Verdier de Blois, et sous le pseudonyme de Genty, un Mémoire sur les moyens de suppléer à la traite des nègres par des individus libres, et d'une manière qui garantisse pour l'avenir la sûreté des colons et la dépendance des colonies. 16 p. - Preuve ou indice que cet ouvrage est du général Hugo?    
1818    Léopold peut espérer une atténuation des rigueurs de sa relégation.    
6/10. 1.1818    La Colère du poëte, ou la manie de la politique (Cahiers de vers français, 3).    
25. 1.1818    Signature d'un "Acte d'association popur la rédaction et la publication des Lettres bretonnes" entre Abel, Eugène, Victor, et deux amis d'Abel, Jean-Joseph Ader et Louis-Auguste Marteau. Il est spécifié que l'ouvrage doit être dans son intégralité " rédigé dans les principes libéraux des députés connus sous le nom d'ultra ". Abel est chargé de la politique, Eugène et Victor des articles littéraires et de la poésie.    
29.1/2. 2.1818    La Mort de Louis XVII (Cahiers de vers français, 3).    
fév. 1818    Les Places, chanson (Cahiers de vers français, 3).    
Entre fév. et mars 1818    Lettres de Biscarrat où il met Victor en garde contre " sa manie détestable de rimer des nuits entières ", l'engage à dormir davantage et l'encourage dans ses tentatives (finalement vaines) pour faire jouer son opéra-comique A. Q. C. H. E. B. au théâtre Feydeau.    
2/3 . 2.1818    (nuit) Le Désir de la gloire, ode (Cahiers de vers français, 3).    
3. 2.1818    Jugement de séparation des époux Hugo par le tribunal de première instance de Paris; il règle la liquidation de la communauté des biens (à Mme Hugo, la moitié de tous les biens dont la "propriété de Madrid" et la totalité des 84 000F qu'elle a reçus), donne la surveillance des enfants à la mère (parce que le père ne réside pas à Paris) et fixe à 3 000 F par an la pension que Léopold doit à Sophie, à charge pour elle de participer à l'entretien des enfants. Chacun des deux époux est fort mécontent. voir lettre du général Hugo à sa soeur du 22 février.    
Mars 1818    Le Rameau de buis bénit, chanson (Cahiers de vers français, 3).    
avril 1818    Biscarrat écrit à Eugène : " Vous n'êtes injuste qu'envers votre frère... "    
avril 1818    Chanson, à Daphné (Cahiers de vers français, 3).    
8/10. 4.1818    Priape, d'après Horace (Cahiers de vers français, 3).    
mai 1818    V.H. travaille pour le compte de François de Neufchâteau sur le Gil Blas de Lesage; l'académicien utilisera le travail de son " nègre " en publiant la Revendication de Gil Blas par les Espagnols.    
3. 5.1818    Eugène est couronné d'un "souci réservé" par l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse pour son Ode sur la mort du duc d'Enghien. Victor, qui avait envoyé au même concours La Mort de Louis XVII et Le Désir de la Gloire, n'a obtenu aucune récompense.    
6. 5.1818    Lettre de réconciliation d'Abel à son père, en réponse à une lettre de Janvier demeurée inconnue. Il accuse réception de la pension de 80 F. à lui envoyée pour sa mère depuis juillet 1817; il souhaite recevoir, pour sa mère, le complément promis sur le traitement des Légionnaires, suspendus et maintenant rétablis, et qu'il s'offre à percevoir pour son père s'il reçoit les documents nécessaires. Il se propose de s'entremettre pour les affaires de son père auprès des bureaux du Ministère de la Guerre où il a des amis. Il annonce enfin un prix ou un accessit obtenu par Eugène à l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse.    
12. 5.1818    Chanson " Un jour, de ses tendres discours" (Cahiers de vers français, 3).    
juin 1818    (avant le 23 ?) Conte (Cahiers de vers français, 3).    
(?) deuxième semestre 1818    V.H. écrit Bug-Jargal (première version) en quinze jours, à la suite d'un pari.    
23. 6.1818    A l'ami Félix Biscarrat pour le jour de sa fête (Cahiers de vers français, 3).    
29. 6.1818    Ce que je ferais dans une île déserte, stances (Cahiers de vers français, 3).    
juillet 1818    Monrose, romance; Les derniers Bardes, poëme ossianique (Cahiers de vers français, 3).    
5. 7.1818    Premier " banquet Edon " : réunions organisées par Abel au début de chaque mois pour y parler littérature et y lire des oeuvres chez le restaurateur Edon rue de l'Ancienne-Comédie.    
7. 7.1818    François de Neufchâteau lit " son " étude sur Gil Blas à une séance extraordinaire de l'Académie française.    
14. 7.1818    Lettre de Biscarrat à V.H. : inquiet des nouvelles que V.H. lui donne d'Eugène, il n'hésite pas à parler de la démence de ce dernier comme d'un malheur qu'il redoute depuis assez longtemps.    
20. 7.1818    Lettre d'Eugène et de Victor à Léopold: arrivés au terme de leurs études secondaires, ils demandent à leur père l'autorisation de renoncer à Polytechnique et de s'orienter vers des études de droit. Ils demandent chacun 800 F par an pour la totalité de leurs dépenses (leur père en donne déjà 300, pour leur seul entretien).    
août 1818    Mes adieux à l'enfance (Cahiers de vers français, 3).    
2. 8.1818    Ce que j'aime, impromptu fait à un dessert (Cahiers de vers français, 3).    
4.8.1818    Lettre de Biscarrat aux frères Hugo. Plusieurs autres lettres durant l'été, partiellement publiées par Y. Gohin dans Massin, 01, p. 1088-1089.    
16. 8.1818    Léopold donne son accord aux propositions de ses fils ; il leur promet la pension de 500 F qu'ils lui demandaient et les autorise à quitter la pension du "digne professeur", M. De Cotte.    
17. 8.1818    V.H. obtient le 5° accessit de physique au Concours général sur la " théorie de la rosée ".    
18. 8.1818    Distribution des prix à Louis-le-Grand : fin officielle des études secondaires de V.H.    
20.8.1818    Lettre d'Eugène et Victor à leur père lui demandant d'intervenir auprès de M. De Cotte afin qu'il laisse à leur disposition pour le 10 septembre tous les effets (lits compris) qu'ils ont chez lui.    
28/29. 8.1818    Réponse à l'Epître au Roi de M. Ourry (Cahiers de vers français, 3).    
29. 8.1818    Biscarrat critique quelques vers d'une pièce projetée par Eugène et qui semblerait avoir pour sujet " la journée d'un poëte " traitée sur le mode comique.    
sept. 1818    Les Vierges de Verdun (Cahiers de vers français, 3 - et Odes et Ballades, 1, 3).    
6. 9.1818    Troisième banquet Edon.    
8. 9.1818    Eugène et Victor quittent la pension Cordier et retournent enfin sur le sein maternel; ils vont loger chez Sophie, 18 rue des Petits -Augustins.    
25.10.1818    Date probable du retour de Biscarrat à Paris.    
30.10.1818    La Canadienne suspendant au palmier le corps de son enfant (Cahiers de vers français, 3).    
19.11.1818    Première inscription de V.H. à la Faculté de Droit.    
8.12.1818    Léopold Hugo est replacé, - théoriquement - au cadre d'activité, bien que pratiquement laissé en disponibilité. Son ami Lucotte sera remis en activité le 30.    
10.12.1818    Message de Louis XVIII aux Chambres, annonçant " la libération du territoire " : un de ses fils est déjà accouru arborer le drapeau français sur les remparts de Thionville;    

1819

? 1819 ?    Inez de Castro, mélodrame.    
15. 1.1819    Deuxième inscription de V.H. à la Faculté de droit.    
nuit du 5 au 6 fév. 1819    V.H. veille sa mère, malade d'une fluxion de poitrine; pour l'envoyer le lendemain matin au Concours des Jeux Floraux de Toulouse, il compose dans la nuit l'Ode sur Le Rétablissement de la statue de Henri IV (Odes et Ballades, 1, 6).    
28. 2.1819    Alexandre Soumet est reçu mainteneur des Jeux Floraux de Toulouse ; il fait de sa réception un manifeste en faveur d'une poésie nouvelle : " l'imagination des modernes a besoin de pénétrer plus avant dans les mystères de notre propre cœur ".    
20. 3.1819    Lettre de Pinaud, secrétaire perpétuel de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse, à V.H., pour lui annoncer que Les Vierges de Verdun ont obtenu une amaranthe réservée, et Le Rétablissement de la Statue de Henri IV le lys d'or. - Eugène n'a rien obtenu pour son Ode sur La Mort du prince de Condé.    
29. 3.1819    V.H. envoie de très humbles remerciements à Pinaud.    
avril 1819    Date marquée sur le manuscrit de Bug-Jargal (première version).    
9. 4.1819    V.H. envoie à Pinaud quelques-unes des corrections demandées ou suggérées : ton déjà beaucoup plus poli qu'humble.    
26. 4.1819    Victor Hugo et Adèle Foucher s'avouent réciproquement leur amour.     
26.4. 1819    V.H. commence Institution du jury en France, dialogue entre Voltaire et Malesherbes aux Champs-Elysées, le 21 avril 1794.    
3.5. 1819    Séance solennelle des Jeux Floraux à Toulouse, où les fleurs sont décernées à V.H.    
3. 5.1819    V.H. achève Institution du jury en France.    
12, 5.1819    Discours sur les avantages de l'enseignement mutuel.    
15. 5.1819    Publication chez Didot d'un Gil Blas: en tête du premier volume, le travail de V.H. signé Neufchâteau: Examen de la question de savoir si Lesage est l'auteur de Gil Blas ou s'il l'a pris de l'espagnol.    
été 1819    La famille Foucher prend ses quartiers à Issy. Mme Hugo et ses fils lui font de fréquentes visites. (peut-être dès le printemps)    
30. 6.1819    Léopold publie à Blois le Journal historique du Blocus de Thionville en 1814... et en 1815, sans nom d'auteur, mais en prétendant appuyer sa relation sur des rapports du premier mari de sa compagne (A.An. Alm. = Anaclet d'Almet!).    
deuxième semestre1819 ?    Dialogue entre le Drapeau et la Girouette.    
entre 8.8 et 24. 9.1819    Les Destins de la Vendée (= La Vendée, Odes et Ballades, 1, 2).    
15. 8.1819    Troisième inscription de V.H. à la Faculté de droit.    
24. 8.1819    V.H. n'obtient ni prix ni accessit au concours de l'Académie française.    
18. 9.1819    Le Lycée français publie La Canadienne suspendant au palmier le corps de son enfant.    
automne 1819    Le Dévouement de Malesherbes (sauf l'épilogue).    
25. 9.1819    V.H. publie en plaquette Les Destins de la Vendée.    
30. 9.1819    Le Télégraphe, satire.    
avant le 8.11.1819    Les frères Hugo ont déjà décidé de lancer une revue et commencé leurs préparatifs et leur publicité.    
16.10.1819    V.H. publie en plaquette Le Télégraphe.    
avant le 11.12.1819    L'Enrôleur politique.    
8.11.1819    Article du Journal des Débats annonçant la prochaine publication du Conservateur littéraire : " une sainte alliance formée par quelques jeunes gens contre cet esprit novateur qui envahit le Parnasse pour le bouleverser ".    
21.11.1819    Quatrième inscription de V.H. à la Faculté de droit.    
déc. 1819    Premier soupir (Odes et Ballades, 5, 1).    
11.12.1819    Le Conservateur littéraire, première livraison. Articles et poème de V.H. : L'Enrôleur politique ; Sur André de Chénier; Le Frondeur, de Royou.    
20.12.1819    Article dans les Débats, saluant la naissance du Conservateur littéraire et louant ses rédacteurs de s'être refusé à voir " le domaine des muses envahi par la politique " et d'avoir gardé leur Conservateur " tout littéraire ".    
25.12.1819    Le Conservateur littéraire n° 2. De V.H.: Les Vierges de Verdun ; L'Avarice et l'Envie; Sur Walter Scott: L'Officier de fortune, La Fiancée de Lammermoor; Sur les Vêpres siciliennes de Casimir Delavigne et le Louis IX d'Ancelot ; Sur Wafflard et Fulgence etc.; Sur les Trois Nuits d'un Goutteux de François de Neufchâteau.    
28.12.1819    V.H. assiste à une représentation de Hamlet avec Adèle.    
29.12.1819    V.H. rend visite à Adolphe (Souillard) de Saint-Valry: début de leur amitié.    

1820

entre le 1 et le 10. 1.1    Le duc de Rohan clerc tonsuré, entre au Séminaire de Saint-Sulpice.    
avant le 15.1.1820    Epître à Brutus (= Les Vous et les Tu d'après la Révolution, in Littérature et philosophie mêlées.).    
janv. 1820    Début de la correspondance secrète entre Victor et Adèle : Lettres à la fiancée ... et réponses de la Fiancée.    
1820    (sans date précise) Naissance de Léonie d'Aunet (Mme Biard).    
14. 1.1820    Cinquième inscription de V.H. à la Faculté de droit.    
15. 1.1820    Le Conservateur littéraire no 3. De V.H.: Epître à Brutus; Neufchâteau : L'Esprit du grand Corneille; Laurentie: Eloquence politique; Spectacles: Olympie... Pomenars; G. de Pons: Constant et Discrète ; Rosset: Le 19° siècle.    
29. 1.1820    Le Conservateur littéraire no 4. De V.H.: Cacus; Du Génie; Delavigne et Ancelot (II); C. de M.: Avantages de la Monarchie; Delavigne: Les Comédiens.    
fév. 1820    (avant le 13?) Le Jeune Banni (= Raymond d'Ascoli, moins additifs).    
fév. 1820    V.H. envoie à Toulouse les trois poëmes susnommés.    
fév. 1820    Moïse sur le Nil (Odes et Ballades 4, 3).    
fév. 1820    Les Deux Ages (= Idylle).    
avant le 1.7.1820    Additifs apportés au Jeune Banni, dans l'espoir que le poëme tombe sous les yeux d'Adèle et qu'elle y trouve un message de fidélité.    
5. 2.1820    Le Conservateur littéraire, n° 5. De V.H. : Les Destins de la Vendée; Vély, Villaret, Garnier, Dufau: Histoire de France; Saint-Prosper: La Famille Lillers; Royou: Phocion.    
12. 2.1820    Le Conservateur littéraire, n° 6. De V.H.: Achéménide ; Népomucène Lemercier: Clovis; Lettre de Publicola Petissot (I).    
entre le 13 et 26 .2.1820    Ode sur la mort du duc de Berry (Odes et Ballades 1, 7).    
après le 13. 2.1820    Lettre d'Alexandre Soumet à V.H., après réception à Toulouse de son envoi; il critique Moïse, trouvant que le poëme manque un peu de Sinaï. Il est possible que Soumet discerne ici ce que le catholicisme de V.H. a de factice.    
après le 13. 2.1820    Epilogue ajouté au Dévouement de Malesherbes.    
17. 2.1820    Adèle prévient Victor que Dame Foucher s'inquiète de leur amour, qu'elle devine.    
24. 2.1820    Dispute et réconciliation entre Victor et Adèle, le soir.    
25. 2.1820    Lettres à la fiancée: " Si tu ne m'aimes plus, dis-le moi ".    
27.2.1820    V.H. publie en plaquette l'Ode sur la mort de S.A.R. Charles-Ferdinand d'Artois, duc de Berry, fils de France.    
mars 1820    Chateaubriand appelle V.H. l' " enfant sublime " (mot qu'il contestera tardivement).    
Mars 1820    Première visite de V.H. à Chateaubriand.    
avril (ou déjà mars ?)1820    Maladie sérieuse de Sophie ; elle se rétablit un peu vers le 20 avril.    
3. 3.1820    Article d'Agier dans le Conservateur à l'éloge du Conservateur littéraire, présentant l'entreprise des frères Hugo comme une louable façon de rapporter un peu d'argent à leur vénérable mère.    
4.3.1820    Le Conservateur littéraire n° 7. De V.H. : Ode sur la mort du duc de Berry; Bignan: Trois chants de l'Iliade ; Lettre de Publicola Petissot (2); M. : Charles de France, duc de Berry ; Oraison funèbre du duc de Berry par un jeune séminariste.    
9. 3.1820    Louis XVIII décide personnellement d'accorder à V.H. une gratification de 500 F pour son Ode sur la mort du duc de Berry.    
14. 3.1820    Adolphe Trébuchet, neveu de Sophie et fils de Marie-Joseph, écrit à son cousin V.H. ; il doit bientôt venir faire des études de droit à Paris ; les deux familles renouent donc des rapports jusque-là assez distendus.    
25.3.1820    Une note, non signée, des rédacteurs précise que désormais Eugène Hugo n'est plus au nombre des collaborateurs du Conservateur littéraire.    
25. 3.1820    Le Conservateur littéraire n° 8. De V.H.: Les Derniers Bardes; Landon: ... Salon de 1819; Art du cavalier et art du tour; Brifaut: Charles de Navarre (I); Tézenas de Montbrison: Dithyrambe sur le duc de Berry; Lebrun des Charmettes: Chant funèbre sur le duc de Berry; Saint-Prosper: La France royaliste aux mânes du duc de Berry.    
28. 3.1820    Lettres à la fiancée: " Maintenant tu es la fille du général Hugo ".    
1. 4.1820    Le Conservateur littéraire n° 9. De V.H.: L'Antre des Cyclopes; Vie privée de Voltaire et de Madame du Châtelet; C. de M.: Avantages de la Monarchie; Lebrun: Marie Stuart.    
11. 4.1820    Lettre de Pinaud à V.H.: son Moïse n'a obtenu qu'une amaranthe réservée -, les deux autres pièces n'ont rien eu. Mais, totalisant trois victoires, V.H. a le droit de passer Maître ès Jeux Floraux; y tient-il ? Pinaud ne le lui conseille pas tellement.    
15. 4.1820    Le Conservateur littéraire n° 10. De V.H.: César passe le Rubicon; Imitation d'Owen; Méditations poétiques; Brifaut : Charles de Navarre (II) - Princesse C. de S.: Epître à un honnête homme qui veut devenir intrigant; Saint-Prosper : Berriana.    
18. 4.1820    Lettres à la fiancée : V.H. a conservé pour Adèle " un coeur pur et un corps vierge " ; il pressent une catastrophe prochaine pour eux.    
18.4.1820    Lettre de V.H. à Pinaud: il réclame d'être reçu Maître ès Jeux Floraux.    
20. 4.1820    V.H. à Adolphe Trébuchet: " Nous sommes tous, ici, vendéens par le cœur ".    
24. 4.1820    Dernière promenade de Victor et d'Adèle avant la catastrophe il ne lui donnera plus le bras avant le 31.7.1821.    
25. 4.1820    Mort de Volney, qui était l'ami de Sophie; mais avait-il vraiment envisagé de léguer sa pairie à V.H. ?    
26. 4.1820    Dame Foucher ayant vu des lettres de Victor tomber du corsage d'Adèle, les Foucher vont trouver Sophie. Sophie se refuse brutalement à envisager un mariage entre Victor et Adèle. On interdit aux enfants de se revoir et de s'écrire. Les deux familles sont à peu près brouillées.    
28. 4.1820    L'Académie des Jeux Floraux de Toulouse décerne à V.H. son diplôme de Maître. / Léopold écrit au Doyen de la Faculté de droit de Paris pour savoir si les activités littéraires de ses fils Eugène et Victor ne les détournent pas de poursuivre studieusement leurs études.    
2. 5.1820    Article du Moniteur, plaçant V.H. au premier rang des poëtes.    
6. 5.1820    Le Conservateur littéraire n° 11 : première livraison du tome 2. Avertissement des frères Hugo: " Nous continuerons... de servir... le trône et la littérature... ". De V.H. : Le Rétablissement de la statue de Henri IV; Bug-Jargal (1); Oeuvres posthumes de Jacques Delille; Le Flatteur de Gosse et l'Homme poli de Merville.    
20. 5.1820    Le Conservateur littéraire n° 12. De V.H. : A Lydie ; Bug-Jargal (II); Ivanhoé de Walter Scott ; Séance publique annuelle des quatre Académies; Conradin et Frédéric, de Liadières.    
29. 5.1820    Lettre de condoléance de V.H. à Adolphe Trébuchet qui vient de perdre sa mère.    
3. 6.1820    Le Conservateur littéraire n° 13. De V.H.: Bug-Jargal (III); Les Plaisirs de Clichy; Lithographie morale et politique de MM. les Membres de la Chambre des députés.    
10. 6.1820    Le Conservateur littéraire N° 14. De V.H.: Moïse sur le Nil; Bug-Jargal (IV); Mémoires... duc de Berry... vicomte de Chateaubriand; Démétrius de Delrieu ; La Dame noire; Nuits françaises sur l'attentat du 13 février 1820 par A. d'Egvilly ; Nos regrets, héroïde par M. le chevalier de Port de Guy.    
17. 6.1820    Le Conservateur littéraire n° 15. De V.H.: Ce que j'aime, vers faits à un dessert; Bug-Jargal (V, fin); Lalla-Roukh ou la Princesse mogole, par Thomas Moore.    
été 1820    Lettre d'Alexandre Soumet (qui vient de s'établir à Paris) à Jules de Rességuier (qui est encore à Toulouse): " ... le jeune Hugo. Cet enfant a une tête bien remarquable, une véritable étude de Lavater. Je lui ai demandé à quoi il se destinait et si son intention était de suivre uniquement la carrière des lettres ; il m'a répondu qu'il espérait devenir un jour pair de France, et il le sera. "    
1. 7.1820    Le Conservateur littéraire, n° 16. De V.H.: Le Jeune Banni, Raymond à Emma, Elégie; Le Folliculaire... L'artiste ambitieux; Hommage de l'aveugle de Nanterre aux mânes du duc de Berry; Sur quelques phrases du Défenseur.    
juil. 1820    Le Génie (Odes et Ballades 4, 6).    
entre 11.7 et 8. 9.1820    (juillet plus probablement) Sophie et ses fils déménagent pour s'installer 10 rue de Mézières.    
15. 7.1820    Sixième inscription de V.H. à la Faculté de droit.    
16. 7.1820    V.H. voit Adèle au bal de Sceaux et souffre avec jalousie.    
16. 7.1820    Première note sur le Carnet de 1820/1821.    
22. 7.1820    Le Conservateur littéraire n° 17. De V.H.: Revue poétique; Mémoires pour servir à l'histoire de la Maison de Condé.    
5. 8.1820    Le Conservateur littéraire n° 18. De V.H.: Le Génie, Ode; Exposition des morceaux de concours pour le Grand Prix de peinture... ; Aspasie et Périclès... Une promenade dans Paris... ; Collège Royal de France, Clôture du cours de poésie latine par M. Tissot.    
19. 8.1820    Le Conservateur littéraire n° 19. De V.H.: Le Vieillard du Galèse; Les Psaumes, traduits en vers français, par M. Sapinaud de Boishuguet, Elégies Vendéennes par le même.    
23. 8.1820    Lettre de V.H. à Adolphe Trébuchet, très ému de la conspiration découverte et souhaitant sa répression vigoureuse.    
24. 8.1820    V.H. reçoit une mention honorable au concours de poésie de l'Académie française pour Le Dévouement de Malesherbes.    
2. 9.1820    Le Conservateur littéraire n° 20. De V.H.: Les Deux Ages (= Idylle); Examen critique et complément des dictionnaires historiques les plus répandus... ; Manuel du recrutement... (auteur: Pierre Foucher!!!); Variétés " La Municipalité d'Hérespian... ".    
7.9.1820 (?)    Première lettre d'Alfred de Vigny à V.H.    
9.9.1820    Le Conservateur littéraire n° 21 (première livraison du tome 3). De V.H.: Discours sur les avantages de l'enseignement mutuel; Histoire de Gil Blas de Santillane... avec... par M. le Comte François de Neufchâteau; Institut Royal de France, Académie française, Séance publique annuelle de la Saint Louis.    
16. 9.1820    Lettre de V.H. à Sapinaud. il y parle de la Vendée comme d'une " nouvelle terre sainte ".    
1.10.1820    Ode sur la naissance du Duc de Bordeaux (Odes et Ballades 1, 8) écrite en deux jours sauf corrections demandées par Chateaubriand.    
vers le 15.10.1820    Première lettre connue de V.H. à Alfred de Vigny; ils se sont rencontrés chez Emile Deschamps.    
oct. 1820    Adolphe Trébuchet vient à Paris faire ses études de droit.    
7.10.1820    Le Conservateur littéraire n° 22. De V.H.: Projet de la proposition d'accusation contre M. le duc Decazes par M. Clauzel de Coussergues... - Observations sur l'écrit publié par M. Clauzel de Coussergues... par M. le Commandant d'Argout.    
13.10.1820    Pierre Foucher écrit à Sophie pour remercier V.H. de son article dans Le Conservateur littéraire n° 20, et de l'envoi de son Ode qui vient de sortir en plaquette.    
21.10.1820    La maréchale Oudinot écrit à V.H. pour lui exprimer les remerciements de la duchesse de Berry, dont elle est la dame d'honneur.    
21.10.1820    Le Conservateur littéraire n° 23. De V.H.: Ode sur la naissance de S.A.R. Henri-Charles-Ferdinand-Marie-Dieudonné d'Artois, duc de Bordeaux, petit-fils de France; Revue poétique; Séance publique de la Société académique du département de la Loire-Inférieure, tenue le 23 août 1820 (communication faite à cette séance par l'oncle Trébuchet!!!).    
27.10.1820    Le 4 novembre 1820 (= La Saint Charles de 1820 in Littérature et philosophie mêlées.).    
4.11.1820    Le Conservateur littéraire n° 24. De V.H.: Mémoire pour le vicomte Donnadieu... sur la plainte en calomnie par lui portée contre les sieurs Rey, Cazenave et Régnier -Réponse au mémoire de M. Berryer pour M. le Général Donnadieu, par M. le Comte de Saint-Aulaire; Exposition des morceaux de peinture, de sculpture... ; Correspondance. A MM. les rédacteurs du Conservateur littéraire.    
5.11.1820    Encore un bal où Victor voit Adèle et en souffre.    
13.11.1820    Septième inscription de V.H. à la Faculté de droit.    
18.11.1820    Le Conservateur littéraire n° 25. De V.H.: Clovis, tragédie en cinq actes, par M. Vienne.    
9.12.1820    Le Conservateur littéraire n° 26. De V.H. : Le 4 novembre, Saint-Charles, Stances; Salon de 1819, par C.P. Landon; Louis XVII au berceau d'Henri V... par le comte Gaspard de Pons; Epître à Dieu par M. le chevalier de Port de Guy; A S.A.R. Madame la duchesse de Berry... par M. Bérenger de Labaume.    
26.12.1820    V.H. note sur son carnet: " départ de Chateaubriand " ; il a refusé l'offre que lui faisait Chateaubriand d'un poste dans son ambassade, sans doute pour ne pas s'éloigner d'Adèle; il a sans doute fait ce jour-là ses adieux au vicomte; Chateaubriand partira le surlendemain 28.    



1821

janv. 1821    La Fille d'O-Taïti (Odes et Ballades 4, 7).    
avant le 13.3.1821    Vision (Odes et Ballades, 1, 10).    
6. 1.1821    Le Conservateur littéraire n° 27. De V.H.: L'Observateur au 19° siècle, par A.J.C. Saint-Prosper; Jean de Bourgogne... par M. de Formont, Eugène et Guillaume; Don Carlos... par feu M. Lefèvre.    
13. 1.1821    Lettre d'Abel à Léopold; il le tient au courant des démarches qu'il fait pour lui.    
15. 1.1821    Huitième inscription de V.H. à la Faculté de droit.    
20. 1.1821    Le Conservateur littéraire n° 28. De V.H.: Histoire générale de France, depuis le règne de Charles IX jusqu'à la paix générale en 1815, par M. Dufau.    
11/17. 2.1821    Quiberon (Odes et Ballades 1, 4).    
17. 2.1821    Regret (Odes et Ballades, 5, 2).    
17.2.1821    Le Conservateur littéraire n° 29. De V.H.: Poésies de Madame Desbordes-Valmore; La matinée du 29 septembre ou la naissance de Monseigneur le duc de Bordeaux, poëme par M. de Talagrat.    
28. 2.1821    V.H. lit Quiberon à la Société des Bonnes Lettres.    
mars-avril 1821    Début du travail pour Han d'Islande.    
4. 3.1821    V.H. note sur son Carnet (encore à propos d'un bal où Adèle a dansé) une phrase de Xavier de Maistre: " ... un jour de bal, votre maîtresse n'est plus à vous... ".    
8. 3.1821    V.H. écrit de nouveau à Adèle; la dernière des Lettres à la fiancée était du 18.4.1820.    
9. 3.1821    V.H. écrit à Chateaubriand et lui envoie Quiberon.    
14. 3.1821    V.H. reçoit une première réponse d'Adèle    
après le 14 mars 1821    Le Poëte dans les révolutions (Odes et Ballades, 1, 1).    
16. 3.1821    Lettre des trois frères Hugo à leur oncle Trébuchet : ils lui disent que Sophie est malade.    
19. 3.1821    Troisième des Lettres à la fiancée de 1821 : déjà nouvelle crise. " Ta lettre est prodigieusement raisonnable. "    
20. 3.1821    Réponse de Chateaubriand à V.H. : Quiberon " m'a fait pleurer ".    
21. 3.1821    P.-S. de V.H. à Adèle : si elle veut le retrouver une fois, qu'elle écrive poste restante: " A M. Victor Hugo, de l'Académie des Jeux Floraux ".    
25. 3.1821    Première présence attestée de V.H. dans une église : à Saint-Sulpice où il voit Adèle - écartées toutes les fois où il y a été conduit par ses maîtres de Madrid ou de la pension Cordier.    
28. 3.1821    Adèle demande à V.H. un délai d'un mois sans entrevue et sans lettre; elle lui donne en même temps une boucle de ses cheveux.    
31. 3.1821    Le Conservateur littéraire n° 30. Dernier numéro du journal, qui fusionnera dès lors avec les Annales de la littérature et des arts. De V.H.: L'Emigré en 1794... ; Odes, par Antoine Charles; Mémoires de la Société d'émulation de Cambrai; A MM. les Rédacteurs du Conservateur littéraire sur la biographie des contemporains...    
1 . 4.1821    Carnet de V.H. : " S. S(ulpice) confessional - allez-vous-en va-t-en, mon ami ".    
avant le 4 mai 1821    Le Baptême du duc de Bordeaux (Odes et Ballades, 1, 9).    
17. 4.1821    Lettre de V.H. à Rességuier: " en ma qualité d'ancien rédacteur du Conservateur littéraire, je suis un peu jaloux des Annales. [ ... ] Cette réunion des deux recueils m'a fait plaisir, en me débarrassant d'un travail permanent qui me fatiguait depuis longtemps ; d'un autre côté, je n'aurai plus un journal à la disposition de mes amis... "    
18. 4.1821    De Rouen, lettre très affectueuse de Vigny à V.H., pour mieux affirmer sa fraternité, il signe de ses deux prénoms: " Victor-Alfred de Vigny ".    
21. 4.1821    Réponse de V.H. à Vigny, tout aussi fraternelle, mais avouant une sorte de fatigue et de dégoût de la vie et du travail très insolites chez V.H.    
26. 4.1821    Lettre à la Fiancée importante pour l'autobiographie de V.H. par lui-même; il redit à Adèle ses souvenirs de leur double et réciproque aveu du 26.4.1819 et de la catastrophe de leur séparation par les parents le 26.4.1820. Le culte hugolien des anniversaires est né.    
27. 4.1821    Lettres à la fiancée: " A la tristesse qui depuis un an est devenue ma seconde nature, il se joint depuis quelques jours une fatigue, un épuisement de travail qui me jette par intervalles dans une apathie singulière... "    
30. 4.1821    La duchesse de Berry fait demander une pension pour V.H. à Lauriston, ministre de la Maison du Roi.    
mai 1821    A Gaspard de Pons (faussement daté par Biré du 11.11.1820).    
4. 5.1821    V.H. lit son Ode sur Le Baptême du duc de Bordeaux à la Société des Bonnes Lettres. - Sur son Carnet: " retour de mr de Chateaubriand " ; l'a-t-il revu ce jour-là ?    
5. 5.1821    Mort de Napoléon. Elle ne sera connue en Angleterre que le 4 juillet, et en France que le 7.    
5.5.1821    L'Ode sur Le Baptême du duc de Bordeaux paraît en plaquette chez Pélicier.    
12. 5.1821    Dernière des Lettres à la fiancée avant la mort de Sophie. Nouvelle crise de la part de Victor.    
15. 5.1821    Gaspard de Pons écrit à V.H. pour lui demander de s'occuper de l'impression de son Epître à M. Victor Hugo, de l'Académie des Jeux Floraux, sur l'insurrection des Grecs.    
fin mai 1821    Début du stade final de la maladie de Sophie.    
25. 5.1821    Article d'Abel dans La Foudre: " C'est une chose digne de remarque, surtout en ce moment, que la supériorité des poëtes qui ont suivi le droit chemin de l'honneur sur ceux qui sont les Tyrtées de l'opposition. L'amour de la légitimité... élève la pensée et nourrit la poésie... les prétendues idées libérales rétrécissent le cour... C'est un fait reconnu par tous les gens de goût : les idées libérales ne sont pas poétiques. "    
9. 6.1821    Annales de la littérature et des arts: article de V.H.: Recueil de l'Académie des Jeux Floraux, année 1821.    
vers le 20 juin 1821    Début de l'agonie de Sophie.    
27. 6.1821,    (15 h.) Mort de Sophie Hugo, née Trébuchet, mère de V.H..    
28. 6.1821    Enterrement de Sophie à 18 h. - Victor écrit à Léopold pour lui annoncer la mort de Sophie.    
29. 6.1821    V.H. retourne au cimetière ; en revenant, il voit par une fenêtre un bal chez les Foucher, et Adèle qui danse joyeusement. Carnet : " carreau - bal - mort ".    
30. 6.1821    V.H. écrit à son oncle Trébuchet une lettre désespérée. - Il parvient à voir Adèle et à lui parler; Carnet : " corridor - je te consolerai - baiser "; Victor Hugo raconté par un témoin...: " Il vit qu'elle ne savait rien. Ils se mirent à sangloter ensemble, et ce furent leurs fiançailles. "    
Avant le 11. 7.1821    V.H. tente une démarche auprès de Pierre Foucher, qui cherche à l'écarter et lui conseille de voyager.    
3. 7.1821    Carnet de V.H. : « la paille se courbe sous l'épi. »    
8. 7.1821    Carnet : aphorismes divers, dont - « une âme tendre est toujours énergique: rien ne s'allie mieux avec la dureté du coeur que la mollesse de l'âme. »    
11. 7.1821    La famille Foucher quitte Paris pour Dreux. V.H. en est sans doute averti par une lettre d'Adèle.    
16. 7.1821    V.H. se met en route à pied pour Dreux; il va de Paris à Versailles où il est hébergé par G. de Pons.    
17. 7.1821    ?V.H. se bat en duel? Journée à Versailles en compagnie de G. de Pons.    
18. 7.1821    V.H. va de Versailles à Houdan, en déjeunant à Pontchartrain, il couche chez M. Souillard, père d'Adolphe de Saint-Valry.    
19. 7.1821    V.H. va de Houdan à Dreux en passant par le vallon de Chérisy où il se baigne; il va loger hôtel du Paradis à Dreux; il se promène en ville et a des ennuis avec la police; est-ce en escaladant des ruines ou à la suite d'un duel qu'il avouera un bras blessé le lendemain ?    
20. 7.1821    V.H. entrevoit Adèle et les siens ; il écrit et porte une lettre à Pierre Foucher; il écrit à Vigny.    
20 ou 21. 7.1821    V.H. a une entrevue à Dreux avec les Foucher. En présence d'Adèle et sur les instances de celle-ci, les parents consentent à des fiançailles secrètes, qui ne deviendront publiques et définitives que lorsque Victor aura obtenu le consentement de son père et des revenus suffisants.    
fin juillet 1821    Au vallon de Chérizy (Odes et Ballades, 5, 3).    
22/23. 7.1821    V.H. reste à Dreux avec les Foucher.    
23. 7.1821    De Toulouse, Pinaud écrit à V.H. pour lui demander de remettre à Chateaubriand le diplôme de Maître ès Jeux Floraux.    
25.7.1821    V.H. n'a plus d'appuis politiques, au moment où il en aurait le plus besoin pour se trouver des ressources.    
26. 7.1821    V.H. est de retour à Paris au matin.    
entre 26 et 31. 7.1821 ?    Première visite de V.H. à Lamennais; elle a lieu aux Feuillantines, d'où Lamennais va incessamment déménager.    
27. 7.1821    V.H. écrit à Pierre Foucher; il est prêt à sacrifier son activité littéraire à son amour pour Adèle.    
28. 7.1821    Réponse de Pierre Foucher: que Victor n'abandonne pas la littérature, mais qu'il y gagne de l'argent!    
29. 7.1821    Carnet : V.H. recopie une phrase de Lamennais.    
30. 7.1821    V.H. remet à Chateaubriand son diplôme des Jeux Floraux.    
31. 7.1821    Au Luxembourg, V.H. donne le bras à Adèle ; il ne l'avait plus fait depuis le 24 avril 1820.    
1. 8.1821    V.H. prend le chemin de Montfort-l'Amaury, où il passera quelques jours chez son ami Adolphe de Saint-Valry.    
4. 8.1821    Lettre de Pierre Foucher, mettant V.H. en garde contre le danger de s'inféoder à un parti ou à une coterie.    
5. 8.1821    Lettre du duc-abbé de Rohan, pressant V.H. de venir se consacrer à la Sainte-Vierge, en son château de la Roche-Guyon, pour la fête de l'Assomption le 15 août.    
13. 8.1821    V.H. est de retour à Paris.    
14.8.1821    V.H. écrit à Saint-Valry la lettre la plus « Sturm und Drang » de sa vie.    
17. 8.1821    V.H. se rend à la Roche-Guyon chez le duc de Rohan ; deux jours après la fête de l'Assomption!    
20. 8.1821    V.H. écrit à Pierre Foucher sa volonté de rester indépendant du duc de Rohan.    
21. 8.1821    V.H. quitte la Roche-Guyon; un accident de voiture le retient à Mantes.    
22. 8.1821    V.H. de retour à Paris; il prend connaissance d'incidents qui vont amener sa rupture avec les Annales.    
25. 8.1821    Saint-Louis: V.H. prend part à un dîner de la Société des Bonnes Lettres.    
28. 8.1821    Le ministère de la Guerre accorde à Léopold la permission de se remarier.    
30. 8.1821    V.H. dîne avec Chateaubriand.    
6. 9.1821    Second mariage, purement civil comme le premier, de Léopold Hugo avec Catherine Thomas, à la mairie de Chabris (Indre), le maire étant le marquis de Béthune-Sully, très ancien ami de Léopold, resté républicain sous la Restauration.    
Peu après ? le 6. 9. 1821    Faire-part envoyé par Léopold: « Monsieur le général Léopold Hugo a l'honneur de vous faire part qu'il vient de faire légaliser, par devant M. l'officier public de Chabris (Indre), les liens purement religieux qui l'unissaient à Madame veuve d'Almé, comtesse de Salcano. »    
9. 9.1821    Dernière note de V.H. sur son Carnet de 1820-1821.    
25. 9.1821    Rohan écrit à V.H.: « Voyez souvent M. de Lamennais, bien souvent, et suivez tous ses conseils, Dieu a des vues sur vous. »    
Octobre 1821    V.H. déménage; il s'installe avec Eugène et le cousin Adolphe au deuxième étage de la maison dont ils occupaient jusque-là le rez-de-chaussée et le premier, 10 rue de Mézières: Sophie y était morte. Abel loge déjà 17 rue du Vieux-Colombier.    
Octobre 1821    V.H. a achevé les quinze premiers chapitres de Han d'Islande; il conçoit « un grand sujet tragique » (distinct d'Amy Robsart) et en parle à Soumet qui l'encourage ; mais une nouvelle commande de François de Neufchâteau viendra perturber son travail.    
oct.-nov. 1821    V.H. travaille, pour le compte et sous la signature de François de Neufchâteau, à un second rapport sur Gil Blas.    
5.10.1821    V.H. reprend sa correspondance secrète avec Adèle; début de la dernière série des Lettres à la fiancée.    
20.10.1821    Adèle à Victor: « La passion est de trop, ce n'est pas durable, du moins je l'ai toujours entendu dire. » - Grande lettre de Victor à Adèle sur l'amour des âmes « qui est une religion ».    
30.10-1821    Adèle à Victor: elle n'est « rien qu'une pauvre fille » et il se trompe en la prenant pour un ange.    
2.11.1821    Lettres à la fiancée sur la fierté, l'orgueil: « à mon gré la première qualité de tout homme qui se sent quelque dignité dans l'âme. »    
10.11.1821    Adèle à Victor : « Ce n'est pas, je l'avoue, ton esprit et le talent que tu peux avoir, que je ne sais malheureusement pas apprécier, qui ont fait la moindre impression sur moi. »    
12.11.1821    Lettres à la fiancée : « Une volonté ferme fait la destinée, et, quand on a su souffrir, on sait vouloir. »    
12.11.1821    V.H. écrit à son père une lettre où il avoue ne plus travailler son droit et lui demande l'autorisation de se consacrer aux lettres. La date de cette lettre était incertaine, voir Gaudon, 01, p. 211, qui, comme Massin, la date du 14. Cette lettre, dite "perdue" par Massin, se trouve à la Maison littéraire de V. Hugo, installée dans l'ancien domaine des Bertins aux Roches.    
13.11.1821    Lettres à la fiancée : « En deux mots, la poésie, Adèle, c'est l'expression de la vertu. »    
Fin 11- début 12/ 1821    V.H. rencontre son ancien camarade de jeu des Feuillantines, Edouard Delon ; ils s'embrassent cordialement.    
19.11.1821    Réponse de Léopold: Victor justifie son penchant « par des vers vraiment admirables » ; sa « muse est constamment sublime ». Mais il faut qu'il trouve quand même une situation moins aléatoire.    
20.11.1821    Adèle à Victor -. « Je tremble, je te l'avoue, lorsque je pense que j'épouserai un si jeune homme. »    
29.11.1821    Eugène commet un sacrilège: il a profané la boucle de cheveux qu'Adèle avait donnée à Victor.    
Avant le 15.12.1821    A toi (Odes et Ballades, 5, 4).    
déc. 1821    Le Dévouement (Odes et Ballades, 4, 4) (Titres primitifs: Barcelone, puis: Le Dévouement dans la peste).    
13.12.1821    Soirée orageuse chez les Foucher: V.H. donne à croire à Adèle par des propos passionnés, qu'il tuerait sa femme si elle était adultère.    
14.12.1821    Lettres à la fiancée : « Je fais peu de cas de l'esprit de convention, des croyances communes, des convictions traditionnelles... un homme prudent doit tout examiner avec sa raison avant de rien accueillir. »    
Avant le 2. 1.1822    V.H. écrit à la mère d'Edouard Delon pour offrir l'hospitalité au proscrit. Mme Delon y verra une provocation policière.    
28.12.1821    Lettres à la fiancée : « Je suis une chose qui est à toi. »    
22.12.1821    Découverte d'un projet de révolte républicain à Saumur; Edouard Delon y est impliqué.    
24.12.1821    On vient arrêter Edouard Delon; il s'est enfui deux heures plus tôt.    
29.12.1821    V.H. sacrifie à Adèle une invitation à dîner chez le comte Chabrol, préfet de la Seine.    

1822

Janv.-début fév. 1822    Projet commun de Soumet et de V.H. pour une pièce tirée du Kenilworth de W. Scott; V.H. en écrit trois actes et Soumet deux; V.H. est prê le premier, mais Soumet n'est pas d'accord et les deux collaborateurs se séparent. V.H. reprendra son texte dans cinq ans pour en faire Amy Robsart.    
mai 1822 au plus tard    L'Homme heureux (Odes et Ballades, 4, 8).    
2. 1.1822    Soirée orageuse chez les Foucher : Victor défend fougueusement Chateaubriand attaqué.    
4. 1.1822    Lettres à la fiancée : « Qu'y a-t-il de réel au monde, si ce n'est la poésie? »    
7. 1.1822    Lettre d'Adèle: elle s'inquiète de voir que la date de leur mariage ne s'avance toujours pas, elle pense qu'il ne se fera pas, elle se demande si Victor fait le nécessaire. Ses parents ne sont pas contents.    
8. 1.1822    Lettres à la fiancée : « Tu m'obliges à te parler d'un Victor Hugo que tu ne connais pas... un insipide personnage. »     
8.1.1822    François de Neufchâteau donne lecture à l'Académie, en séance extraordinaire, de « sa » Réponse à un nouveau système sur l'auteur de Gil Blas.    
9.1.1822    Chateaubriand veut derechef emmener V.H., qui décline l'offre une nouvelle fois.    
12. 1.1822    Lettre d'Adèle: « Je vais retomber dans la même léthargie qu'auparavant, tu retrouveras toujours la même Adèle, dévouée. »    
13. 1.1822    Lettres à la fiancée : « Je serai plus généreux que vous tous, car je détruirai inutilement mon avenir pour me montrer docile à vos volontés. » « Je n'ai pas de mère, moi, personne n'est forcé de m'aimer. »    
17. 1.1822    Adèle est malade à la fin d'un bal; V.H. peut entrer dans sa chambre et la voit sur le lit où elle repose.    
18. 1.1822    Lettre d'Eugène à Léopold, déclinant l'offre de ce dernier de le faire attacher à l'ambassade de Naples sous de Serre; Léopold voudrait aussi que Victor suive Chateaubriand à Londres; mais il n'insistera pour aucun des deux.    
18.1.1822    Parodie classique (Reliquat Odes et Ballades).    
29. 1.1822    Lettre de Léopold à Victor, pleine de conseils sur sa versification.    
1. 2.1822    V.H. va à Saint-Denis le matin et monte au clocher de l'abbaye.    
3. 2.1822    Lettres à la fiancée : mise en garde contre la fréquentation de Julie Duvidal de Montferrier; elle « a eu le malheur de se faire artiste, cela suffirait pour ruiner sa réputation. » Reproches à Adèle : « tu te laisses embrasser comme une victime. »    
14. 2.1822    Lettres à la fiancée : « Malgré ma bonne santé, je suis sujet quand j'ai éprouvé une vive émotion, à des chaleurs d'entrailles et à des spasmes nerveux dans l'estomac. C'est une des suites du travail de l'esprit. »    
15. 2.1822    Lettre d'Adèle : les Foucher craignent que Victor n'ait pas le « goût du travail » ; il aurait pu « mieux employer » les six derniers mois; elle lui demande de lui parler de son emploi du temps.    
16.2.1822    Léopold envoie à Victor son Mémoire sur les maladies contagieuses et « quelques échantillons de (ses) délassements ».    
16. 2.1822    Lettres à la fiancée importante; V.H. fait à Adèle le récit de ses travaux du semestre; indications sur le caractère autobiographique des amours d'Ordener et d'Ethel dans Han d'Islande; aveu du « besoin d'épancher certaines idées qui me pesaient et que notre vers français ne reçoit pas ».    
23. 2.1822    Lettres à la fiancée : l'homme doit être vierge comme la femme.    
26. 2.1822    Victor Hugo a vingt ans.    
Avant le 13.3.1822    Adèle propose à Victor de l'enlever si Léopold refuse son consentement.    
Avant le 23.3.1822    Buonaparte (Odes et Ballades, 1, 11).    
2. 3.1822    Lettre d'Adèle : elle a lu le début de Han d'Islande, demande la suite et presse Victor d'achever le roman; elle le met quasiment en demeure d'écrire à son père sans tarder pour demander son consentement à leur mariage. Lettres à la fiancée : « j'aime et je respecte la mémoire de ma mère, et je l'oublie, cette mère, en écrivant à mon père. »    
4. 3.1822    Lettres à la fiancée : « Je voudrais que tu craignisses moins de crotter ta robe quand tu marches dans la rue » (Les Misérables, 3, 6, 8 !) « Il y a dans ton organisation morale quelque chose de merveilleux que j'admire quand je considère combien ton âme est sortie grande et pure de toutes les fausses idées dont elle a été entourée dès l'enfance. »    
7. 3.1822    V.H. achève d'écrire la lettre par laquelle il demande son consentement à son père, après en avoir soumis un brouillon à Pierre Foucher; il a été blessé par les critiques de ce dernier.    
8/19. 3.1822    Adèle obtient de ses parents l'invitation à Victor de venir passer à Gentilly (où la famille Foucher prendra ses quartiers d'été) les jours où ses affaires ne le requerront pas à Paris.    
13. 3.1822    Victor reçoit la réponse de Léopold; il consent, pour le jour où Victor aura trouvé un poste ou une pension qui lui permette de fonder un foyer. Première allusion explicite au remariage.    
13.3.1822    Le jour même, V.H. se remet à la rédaction de Han d'Islande.    
15. 3.1822    V.H. répond à son père (Lettres à la fiancée : « Ma mère a pu lire ce que je lui ai écrit ce matin, mon enivrement ne m'a point fait oublier mon deuil... J'espère avoir tout concilié. Je suis son fils et ton mari. Tout mon devoir est là. »)    
17. 3.1822    Lettres à la fiancée : « elle, que vous aimez, que vous respectez comme un Dieu ne vous aime point et ne se respecte pas. »    
vers le 24.3.1822    V.H. achève un nouveau déménagement : il s'installe, cette fois avec Adolphe Trébuchet seul, au 30 rue du Dragon (il n'est pas impossible qu'il y ait déjà habité plus tôt, à partir du moment où le sacrilège du 29.11.1821 a rendu la cohabitation avec Eugène odieuse).    
22 3.1822    Lettres à la fiancée : fureur de Victor devant la petitesse d'esprit des Foucher; comme Adèle est différente ! croit-il. « Il me semble voir une colombe parmi des canes... Il y a bien des espèces d'animaux dans les hommes. » / Première lettre de V.H. à Lamennais, retourné en Bretagne depuis quatre mois : esquive polie mais mensongère sur la confession et la communion pascales.    
24. 3.1822    Article de V.H. sur les Poëmes d'Alfred de Vigny dans l'Etoile.    
30. 3.1822    Lettres à la fiancée : première indication que V.H. envisage la publication d'un recueil de ses poésies.    
Début avril 1822    V.H. a obtenu la promesse d'une pension au ministère de la Maison du roi et d'une « sinécure littéraire » au ministère de l'Intérieur.    
avril 1822    La Chauve-Souris (Odes et Ballades, 5, 5), Le Nuage (Odes et Ballades, 5, 6), Le Cauchemar (Odes et Ballades, 5, 7), Le Matin (Odes et Ballades, 5, 8), A l'Académie des Jeux Floraux (Odes et Ballades, 4, 5).    
5. 4.1822    Publication de Buonaparte en plaquette chez Guiraudet; V.H. en dédicace aussitôt un exemplaire à Lamennais.    
6. 4.1822    Lettres à la fiancée toute pleine du plus tendre souvenir de Sophie; le soir; début du premier séjour de V.H. à Gentilly chez les Foucher. Séjour intermittent : il reviendra à Paris très fréquemment pour ses affaires.    
9. 4.1822    Eugène fait une fugue; sans prévenir ses frères, il a décidé d'aller s'assurer par lui-même de la réalité du remariage de son père.    
11. 4.1822    Victor avertit Léopold de la disparition d'Eugène par une lettre angoissée; il craint que cette fugue ne soit motivée par une intention hostile à leur père. Eugène « semble avoir été entraîné par des liaisons funestes ». Victor avoue qu'il inquiétait beaucoup Sophie les derniers temps de sa vie.    
12. 4.1822    Lettre d'Eugène à Léopold: appréhendé sans papiers à Chartres sur le chemin de Blois, il demande à son père de le faire relâcher.    
19. 4.1822    Lettre de V.H. à Rességuier: il a cédé aux instances de ses « perfides amis » en publiant un volume d'Odes, et il est empoisonné par les corrections interminables des épreuves.    
21. 4.1822    Lamennais écrit à V.H. et lui indique une grosse erreur théologique à corriger dans le Baptême du duc de Bordeaux.    
21.4.1822    V.H. commence La Lyre et la Harpe.    
24.4.1822    Lettre d'Adèle: sa mère lui mène la vie dure parce qu'elle pense trop à son fiancé et pas à ses parents.    
24. 4.1822    V.H. achève La Lyre et la Harpe (Odes et Ballades, 4, 2).    
1. 5.1822    Léopold Hugo devient propriétaire, conjointement avec sa femme, du Prieuré de Saint-Lazare à Blois.    
mai 1822    Préface aux Odes et Poésies diverses.    
3. 5.1822    A Toulouse, séance de l'Académie des Jeux Floraux. lecture de l'Ode de V.H. susnommée, et d'une Ode à Clémence Isaure de Jules de Rességuier où V.H. est nommé avec louanges.    
11. 5.1822    Après une âpre scène, Adèle menace de se tuer. Scène qui sera suivie d'une autre à brève échéance.    
17. 5.1822    Lettre de V.H. à Lamennais, le remerciant avec effusion pour son amitié: « un homme supérieur aime avec son génie, comme il écrit avec son âme. »    
Avant le 25. 5.1822    Léopold Hugo achève La Révolte des Enfers.    
28. 5.1822    V.H. revient à Paris pour quelques jours, afin de s'occuper de la publication imminente de son recueil.    
29. 5.1822    V.H. est légèrement malade; il se soigne conformément aux prescriptions d'Adèle.    
30. 5.1822    Lettre d'Adèle: elle est prête à aller chez Victor, seule ! S'il est malade, elle lui appartient.    
1. 6.1822    Abel Hugo publie chez Pélicier ses Romances traduites de l'espagnol, dédiées « à ma mère morte le 27 juin 1821 ».
Ordination sacerdotale du duc de Rohan à Notre-Dame de Paris: V.H. n'y assiste pas.    
3. 6.1822    Adèle vient voir Victor chez lui, seule!    
6. 6.1822    Adèle refuse de faire une nouvelle visite à Victor; il pleure.    
7. 6.1822    V.H. porte à Rohan la brochure sur Anne de Bretagne de l'oncle Trébuchet.